Le bonheur des Turinois
La joie des Turinois autour de Paulo Dybala et Paul Pogba | AFP - MARCO BERTORELLO

L'Inter garde les commandes en Serie A, la Juve cartonne

Publié le , modifié le

Vainqueur sur le terrain d'Emploi (1-0), l'Inter Milan a gardé la tête du Championnat d'Italie ce mercredi, à l'occasion de la 18e journée. En allant s'imposer (3-1) sur le terrain de Palerme, qui lutte pour son maintien, la Fiorentina a elle conforté sa 2e place. Avant le match de Naples (4e), qui affronte le Torino plus tard dans la soirée, la Juventus Turin complète le podium de Serie A à la faveur de son large succès face au Hellas Vérone (3-0).

L'Inter Milan a trouvé la recette du succès : 1-0. Déjà vainqueur à 8 reprises sur la plus petite des marques, l'équipe de Roberto Mancini a enchaîné ce mercredi avec une 9e victoire sur ce score cette saison. A Empoli, c'est Mauro Icardi qui a scellé la victoire. Mais les Nerrazzuri ne manquent pas de rivaux, à commencer par la Juventus Turin, qui s'est tranquillement imposée face à la lanterne rouge, l'Hellas Vérone, incapable de gagner un match cette saison. 

L'ouverture du score de Dybala (8e), et le but du défenseur Leonardi Bonucci juste avant la pause sur une passe de ce même Dybala (45e) ont pratiquement scellé le sort de cette rencontre. En fin de match, Simone Zaza a ajouté un troisième but (82e), cette fois sur une passe de Paul Pogba, qui offre un succès tranquille pour cette première sortie de l'année 2016. Avec 14 buts inscrits sur ses cinq derniers matches de Serie A, la Juve  marche vraiment très fort. Un cinquième titre consécutif est désormais plus que crédible.

Mais malgré ce rythme infernal, la Vielle Dame a encore du monde devant elle, et d'abord la Fiorentina. Victorieuse 3-1 sur la pelouse de Palerme, la "Viola" est deuxième. Ilicic a inscrit un doublé (neuf buts déjà cette saison) et Blaszczkowski  s'est chargé d'éteindre le mince espoir sicilien né du but inscrit par  Gilardino. Pendant que la Fiorentina continue de croire au scudetto, d'autres voient  leurs espoirs d'être seulement européens maigrir chaque journée un peu plus. C'est le cas de la Lazio Rome, incapable de battre le très modeste Carpi  (19e) à domicile et qui stagne à la 10e place après un vilain 0-0. C'est aussi  le cas de l'AC Milan, battu 1-0 à San Siro par Bologne et qui glisse au 7e rang. L'AS Rome, elle, reste cette équipe frustrante et incapable de gérer un avantage et le match nul 3-3 face au Chievo ramené de Vérone risque de fragiliser à nouveau Rudi Garcia.