Inter Milan Milito joie 122010
La joie de Milito | AFP - KARIM SAHIB

L'Inter et le Milan ouvrent leur compteur

Publié le , modifié le

L'Inter Milan a remporté dans les dernières minutes à Bologne (3-1) sa première victoire de la saison, avec son nouvel entraîneur Claudio Ranieri, qui a remplacé mercredi Gian Piero Gasperini, samedi pour la 5e journée de championnat d'Italie. Première également pour le Milan AC qui a signé son premier succès (1-0) face à Cesena, grâce un but en début de match de l'inusable Seedorf.

Après quatre défaites et un nul toutes compétitions confondues, l'Inter a enfin goûté à la victoire, grâce notamment à Giampaolo  Pazzini, jusqu'alors peu utilisé.Pazzini a marqué (39) sur une action initiée par DiegoForlan, une frappe mal maîtrisée par Jean-François Gillet (39), et a joué un rôle décisif sur le penalty, décalant d'une talonnade Diego Milito, qui était fauché par Archimede Morleo (exclu selon le théorème de la "double peine"). L'Argentin a transformé la sanction (80) avant le troisième but d'un autre sénateur du vestiaire, Lucio (87). Cette victoire récompense la volonté de l'Inter, mais la série sans victoire a bien failli se poursuivre.  Les "Nerazzurri" ont laissé l'initiative à Bologne après la pause, jusqu'à cette faute de Walter Samuel (pas exclu, lui) sur Daniele Portanova qui coûtait un penalty transformé par Alessandro Diamanti (66).

La malédiction est aussi vaincue pour le Milan AC qui a souffert face à la lanterne rouge Cesena mais a réussi malgré tout l'essentiel. Les absences de Pato (un mois), Robinho
(quinze jours) et Zlatan Ibrahimovic pèsent lourd.  Surtout les Milanais ont vraiment beaucoup de peine à poser leur jeu. Coup d'arrêt pour Naples qui, après un bon début de championnat, a piétiné sur sa pelouse devant la Fiorentina 0-0 au terme pourtant très disputée.