Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic, le 8 octobre 2019 | AFP

Le tout puissant Zlatan Ibrahimovic se voit jouer jusqu'à 50 ans

Publié le , modifié le

Roi de Suède, Napoléon ou tout simplement dieu, Zlatan Ibrahimovic se plait à se comparer à des personnages historiques. Le Suédois qui a déclaré sa flamme pour l'AC Milan, vient ainsi de se comparer à Giuseppe Garibaldi, affirmant par ailleurs qu'il pouvait jouer jusqu'à 50 ans...

A 38 ans, Zlatan Ibrahimovic a encore assurément le niveau pour jouer avec des clubs de l'élite mondiale. En MLS (championnat nord-américain), l'attaquant a démontré avec le Galaxy de Los Angeles qu'il méritait sans doute sa place au sein d'une équipe telle que l'AC Milan. Auteur de 23 buts en 37 matches cette saison, celui qui se prend pour un dieu vivant a d'ailleurs fait part de son affection particulière pour le club des Rossoneri. "Milan c'est ma deuxième maison. J'ai de merveilleux souvenirs là-bas", a-t-il confié à la Gazzetta dello sport.

Au-delà de cet appel du pied à l'attention d'un club dont il a porté les couleurs pendant deux saisons de 2010 à 2012, le natif de Malmö a surtout assuré qu'il pouvait encore jouer longtemps, très longtemps. "Si un projet me stimule, je peux jouer à mon niveau jusqu'à 50 ans", a affirmé l'ex-vedette du PSG. Mais que l'on ne s'y méprenne pas. Aussi mégalo soit-il, Ibrahimovic a toutes les raisons d'espérer jouer aussi longtemps. Des exemples de sportifs de haut niveau de 50 ans et plus ne sont pas très nombreux, mais il y en a.

Le Japonais Kazuyoshi Miura a 52 ans et compte bien jouer chez les professionnels jusqu'à ses 60 ans. Il y a deux ans, le joueur du Yokohama FC battait le record du plus vieux buteur du championnat japonais, une semaine après avoir battu le record de longévité détenu par l'Anglais Stanley Matthews (50 ans, en championnat d'Angleterre). "Ibra" peut donc légitimement viser la barre des 50 ans, à condition de trouver un club qui veuille bien de lui, ou qui le mérite, c'est selon.

En attendant cette éventualité, le Suédois vient de se comparer à un personnage historique du 19e siècle, Giuseppe Garibaldi. Homme politique italien et aventurier romantique, ce dernier a tout pour plaire à Ibrahimovic. Véritable héros populaire en Amérique du sud puis sur le Vieux Continent, Garibaldi était surnommé "le héros des deux mondes".

"Je viens de terminer mon expérience à Los Angeles. C'était fantastique. Nous sommes deux, désormais, à essayer d'être les héros des deux mondes : moi et Giuseppe Garibaldi", a sobrement déclaré Ibrahimovic. A peine revenu d'Amérique, Zlatan a rapidement trouvé que la comparaison avec l'Italien était pleinement justifiée. Il lui reste à présent à trouver un club digne de son rang.