Pulvirenti
Antonino Pulvirenti | Eurosport Italie

Le président de Catane reconnaît avoir acheté des matches

Publié le , modifié le

Après le "Calciopoli" en 2006 et le "Calcioscommesse" en 2012, c'est une nouvelle affaire, appelée le "Treno del gol" (le "Train des buts" en VF), qui frappe le football italien. Le président de Catane (2e div.) Antonino Pulvirenti a reconnu devant les enquêteurs lundi avoir acheté les résultats de cinq matches cette saison pour éviter à son club la relégation, a annoncé le procureur de Catane. Un choix que Pulvirenti a fait pour "sauver" son club.

"Antonino Pulvirenti a confirmé avoir acheté les résultats des matches de son club à partir de la rencontre Varese-Catane et qu'il a payé 100.000 euros par match", a écrit le procureur Giovanni Salvi dans son rapport, cité par La Gazzetta dello Sport. M. Pulvirenti "l'a fait pour sauver Catane" et a "démenti avoir parié" sur ces matches, a-t-il précisé dans son rapport.

La police italienne avait procédé le 23 juin aux arrestations de sept personnes, dont le président du club de Catane et son directeur sportif Pablo Cosentino, accusées d'avoir arrangé les résultats de cinq rencontres disputées cette saison: Catane-Livourne, Catane-Avellino, Catane-Trapani, Catane-Latina et, en relation avec une autre enquête, Messine-Ischia.