Le Napoli cède du terrain

Le Napoli cède du terrain

Publié le , modifié le

Naples a laissé filer la Juventus Turin et l'AS Rome en tête en concédant le nul à domicile contre Cagliari (3-3), dimanche pour la 12e journée du Championnat d'Italie.

Le Napoli reste à 6 points de la Roma, vainqueur samedi à l'Atalanta  Bergame (2-1) et à 9 points de la Juve, en démonstration à la Lazio Rome (3-0)  grâce à un super Paul Pogba, auteur d'un doublé. La journée se poursuit dimanche avec le très attendu "derby de la  Madonnina" AC Milan-Inter Milan. Le septième but en cinq matches de Gonzalo Higuain n'a pas suffi au Napoli,  qui s'est fait deux fois rejoindre par le toujours joueur Cagliari de Zdenek  Zeman. Le "Pipita" d'or a digéré un début de saison raté, entre la frustration de  la défaite en finale de Coupe du monde avec l'Argentine et l'élimination en  barrages de Ligue des champions. Il a retrouvé ses coups de rein et son appétit de buteur, ouvrant le score  en exploitant... une longue touche et l'inattention de la défense sarde. Depuis son triplé contre le Hellas Vérone (6-2), Pipita a marqué à chaque  match et ramené Napoli vers le podium.

Gökhan Inler a signé le deuxième but d'une frappe de près de 40 m, mais les  Sardes n'ont jamais cessé de jouer et ont égalisé en marquant peu avant et  juste après la pause, par Victor Ibarbo puis Diego Farias. Le Néerlandais Jonathan De Guzman a redonné l'avantage au Napoli, mais le  Brésilien Farias a réussi un doublé pour une nouvelle égalisation. Avec Higuain, un autre grand buteur a brillé dimanche, l'éternel Antonio Di  Natale, auteur de son 200e but en Serie A, mais lui aussi son but n'a rapporté  qu'un point à l'Udinese, tenue en échec par le Chievo Vérone (1-1). Malgré son immortel "Toto", 37 ans, l'Udinese a manqué l'assaut à la 5e  place et reste 7e, derrière la Lazio.

Tout en bas du classement, les malheurs de Parme n'en finissent plus.  Derniers et au bord de la banqueroute, les "Ducs" ont perdu à domicile contre  le promu Empoli (2-0). A ce rythme, les points de pénalités qui menacent le  club pour défaut de paiement ne seront même plus décisifs pour envoyer Parme en  Serie B...

AFP