Joie Samuel Eto'o et Wesley Sneijder Inter Milan 09 2010
La joie des Intéristes | AFP - Filippo Monteforte

Le miracle de l'Inter

Publié le , modifié le

Mené (2-0) sur sa pelouse de Meazza, les Intéristes ont réalisé un petit miracle en parvenant à s'imposer (3-2) après un penalty Samuel Eto'o à la 76e minute, et un doublé de Pazzini, pour son premier match à Milan. En raison de la neige, le match entre Bologne et la Roma a été arrêté et reporté. Grâce à un carton (4-0) sur la Sampdoria, Naples reste à quatre longueurs de l'AC Milan.

Au bout d'une mi-temps, les espoirs de podium de l'Inter semblaient s'éloigner. Dans leur antre de Meazza, les hommes de Leonardo étaient en effet menés (2-0) par Palerme, après un but de Miccoli (5e) puis un de Norecino (36e). Arrivé au mercato d'hiver en provenance de la Sampdoria, Pazzini a sonné le réveil des Lombards en réduisant le score à la 57e minute. Mais ce but a bien failli ne servir à rien, car pour une faute grossière de Tiago Motta, les Siciliens héritaient d'un penalty, arrêté de très belle manière par Julio Cesar. Ce petit exploit était un signe positif derrière lequel s'engouffrait l'ancien de Gênes, Pazzini (73e), avant que Samuel Eto'o ne donne un avantage définitif en ne ratant pas le penalty proposé à la 76e minute. Du coup, l'Inter Milan remonte en quatrième position, profitant du report du match entre Bologne et la Roma. Cette rencontre avait pourtant débuté, malgré le terrain recouvert de neige. Mais après 16 minutes jouées dans ces conditions, l'arbitre décidait de renvoyer tout le monde aux vestiaires.

Si Pazzini a été à la fête en cette journée, ce n'est pas du tout le cas de son ancienne équipe de la Sampdoria, giflée cruellement à Naples (4-0). Un triplé de Cavani (16e, 45e s.p., 57e) et un but d'Hamsik (48e) ont ouvert les portes d'un grand succès aux Napolitains qui demeurent dans le sillage de l'AC Milan, en tant que premier dauphin à 4 longueurs du leader.

Mauvaise soirée pour la Juventus qui s'est faite surprendre et battre 2-1 par l'Udinese. La Juventus a ouvert la marque à l'heure de jeu grâce à un retourné acrobatique de Claudio Marchisio. Mais la réponse de l'Udinese ne s'est pas fait attendre.  A la 67e, Gianluigi Buffon repousse une frappe d'Antonio Di Natale. Au point de penalty, Cristian Zapata est à la réception du ballon qu'il pousse dans les filets turinois.  Le coup de grâce est porté par Alexis Sanchez à la 84e minute. Le Chilien réalise deux sombreros à l'entrée de la surface turinoise et joue en une-deux avec Almen Abdi avant de tromper Buffon.  La Juve reste bloquée à la sixième place avec 35 points, juste derrière l'AS Roma dont le match à Bologne a été arrêté pour cause de chute de neige.