Robinho (AC Milan)
Robinho (Milan AC) | OLIVIER MORIN / AFP

Le Milan acéré

Publié le , modifié le

Impressionnant de maîtrise, le Milan AC s'est imposé sur la pelouse de Cagliari (0-2) lors de la première journée de Serie A, décalée à ce jour en raison du mouvement de grève des joueurs qui avait retardé le début du championnat italien. Grâce à ce succès, les Milanais prennent provisoirement la tête du classement avec un point d'avance sur la Juve qui se déplace à Udinese mercredi. Dans l'autre match de la soirée, Sienne et la Fiorentina ont fait match nul (0-0).

 Milan n'a pas laissé passer l'occasion. Dans la course à la première place qui l'oppose au trio Juventus-Udinese-Lazio, les Rossoneri avaient l'avantage de tirer les premiers. Ils n'ont pas rater leur cible. Avec un Philippe Mexes titulaire en défense centrale et un Taye Taiwo enfin aligné dans son couloir, les Milanais ont dominé les débats en Sardaigne. Face à une formation de Cagliari qui a touché du bois dès la première minute, le Milan AC a aussitôt répliqué avec cette ouverture lumineuse d'Ibrahimovic pour Robinho, lequel embarquait le gardien adverse avant de centrer devant le but vide où Pisano, pressé par Nocerino, marquait dans son propre camp (0-1, 3e).

En maîtrise constante, les partenaires de l'omniprésent Kevin Boateng doublait la mise grâce à un nouvel exploit personnel de Zlatan Ibrahimovic. après un joli une-deux d'équilibristes avec Robinho (0-2, 60e). Le Suédois en profite pour rejoindre l'Argentin German Denis (Atalanta Bergame) en tête du classement des buteurs (11 buts). Les Sardes n'ont guère été dangereux, hormis une puissante frappe d'Albin Ekdal contrée par Christian Abbiati (14) et une bonne période juste après la pause. Leur entraîneur, Davide Ballardini, est menacé, surtout que son président, Massimo Cellino, en a déjà renvoyé deux avant lui cette saison! Il marche sur les traces de Maurizio Zamparini, le "mange-entraîneurs" de Palerme, qui a écarté Devis Mangia lundi, et appelé un troisième technicien cette saison, Bortolo Mutti. L'autre match avancé de mardi, le derby toscan Sienne-Fiorentina, s'est soldé par un triste 0-0 qui n'arrange aucune des deux formations.

Julien Lamotte