Milan AC Torres Fernando
Fernando Torres avec son nouveau maillot du Milan AC | AFP - Andreas Solaro

Le Milan AC s'en sort bien face à Empoli

Publié le , modifié le

L'AC Milan a sauvé un point à Empoli (2-2), où sa défense a encore donné de graves signes de faiblesse, mardi en match avancé de la 4e journée du Championnat d'Italie.

En encaissant deux buts par match depuis le début de la saison, "Pippo" Inzaghi entame un peu son capital confiance. Le match très défensif livré trois jours plus tôt contre la Juventus, et perdu (1-0), n'a pas fait
progresser son arrière-garde. Ex-buteur de génie, Pippo Inzaghi sait envoyer ses hommes au but, déjà dix, mais sa défense, pourtant formée d'internationaux, s'est liquéfiée contre le plus petit budget de Serie A, et s'est retrouvée menée 2 à 0 au bout de 20 minutes.

Heureusement Fernando Torres a marqué son premier but "italien", pour sa première titularisation. Puis le Milan s'est remis en ordre, et Keisuke Honda a égalisé. Lorenzo Tonelli a ouvert le score de la tête d'une combinaison d'école sur corner, avec un appel d'un attaquant pour emporter Daniele Bonera loin du marquage (13). Puis Manuel Pucciarelli a surpris la charnière "rossonera" pour le but du K.-O. sur une nouvelle combinaison, sur coup franc cette fois, enjolivée de la superbe pichenette de Francesco Tavano pour Pucciarelli (21).

Ménez touche la transversale

Torres a réduit le score juste avant la pause d'une tête décroisée, un vrai geste de buteur (43), qui fait du bien à la grosse recrue de l'été. Au retour des vestiaires, la défense était plusieurs fois aux abois encore, Tavano manquant la balle de break en croisant trop son tir (55). Mais Honda, sur une action personnelle et une frappe du gauche (57), a évité la petite crise au Milan. Inzaghi a même failli repartir avec les trois points sur une frappe de Jérémy Ménez sur la transversale (62). Mais Empoli ne méritait pas ça. Et le Milan non plus.

francetv sport @francetvsport