Ibrahimovic Seedorf Milan AC
Zlatan Ibrahimovic | AFP - FILIPPO MONTEFORTE

Le Milan AC champion !

Publié le , modifié le

Un match nul à Rome (0-0) a suffi au Milan AC pour décrocher le 18e titre de son histoire, le premier depuis 2004. Les Lombards, qui n'ont pris aucun risque sur la pelouse de la Roma, ne peuvent plus être rejoints par l'Inter.

Certes, ce n'est pas le Milan brillant de la fin des années 80-début 90, celui des Néerlandais Van Basten, Gullit et Rijkaard, ni même celui de Shevchenko, du début du 21e siècle, qui laisseront une marque dans l'histoire en plus d'inscrire une ligne au palmarès, il n'empêche, les Rossoneri ne vont pas faire la fine bouche. Venus à Rome pour décrocher le point du match nul, synonyme d'un 18e sacre, ils ont rempli leur mission et peuvent déjà célébrer leur sacre dans la capitale italienne avant de pouvoir le fêter devant leur public la semaine prochaine. Surtout, le Milan AC met fin à l'hégémonie du rival de l'Inter, vainqueur des cinq derniers Scudetti et ça, ça n'a pas de prix !

Dès les premières minutes du match, l'affaire est entendue. Les hommes de Massimiliano Allegri ne sont pas venus à Rome pour gagner avec panache. Ultra-regroupés au milieu, les Lombards attendent bien sagement que des Romains en panne d'inspiration viennent buter sur la muraille rouge et noire (blanche ce soir pour l'occasion). Hormis une reprise à bout portant de Vucinic, bien détournée par Abbiati, les supporters milanais ont peu de raisons de craindre le pire. L'AS Roma, qui bataille pour la 4e place du championnat avec la Lazio et l'Udinese, a pourtant tout intérêt à emballer le match mais, privée de Menez, remplaçant et avec un Totti discret, la Louve manque cruellement de mordant...

Le grand huit d'Ibrahimovic

C'est même le Milan AC qui se montre le plus dangereux à la reprise avec cette frappe enroulée de Robinho qui trouve le poteau de Doni (46e) ou cette balle piquée de Boateng qui échoue d'un rien à côté de la cage romaine (60e). Milan ne parvient donc pas à se mettre à l'abri et s'offre des dernières minutes irrespirables. La défense de Nesta tient pourtant bon et le coup de sifflet final libère définitivement les Rossoneri qui peuvent enfin exploser de joie ! Zlatan Ibrahimovic, qui effectuait son retour après sa suspension, enchaîne ainsi un huitième titre national consécutif après des sacres à l'Ajax, à la Juventus, à l'Inter, au Barça et au Milan AC ! Porte-bonheur le Suédois ?

Déclarations

Massimiliano Allegri : "Ce soir, on a réussi un bon match, on a été ambitieux dans le jeu. Nous sommes champions grâce à l'implication des garçons, dans ce match comme toute la saison, et à notre mentalité de vainqueurs. Je remercie tout le monde, les joueurs, le président (Silvio Berlusconi), qui a mis à ma disposition un effectif très fort. Ce sont des professionnels, mais aussi des hommes avec des valeurs, qui se sont mis à disposition du groupe, c'est la raison principale de la victoire du Milan."

Julien Lamotte