Ibrahimovic Milan AC de face 03 2011
Le Suédois du Milan AC Zlatan Ibrahimovic | AFP - Olivier Morin

Le Milan AC arrache le nul à San Siro contre le dernier

Publié le , modifié le

Le Milan AC a failli vivre une journée noire face à la lanterne rouge Bari. Cassano a égalisé (1-1) en fin de match lors de la 29e journée, après une expulsion justifiée d'Ibrahimovic, coupable d'un coup de poing sur un adversaire. L'Inter Milan, contraint au nul (1-1) chez l'avant-dernier Brescia samedi, n'a que cinq longueurs de retard. L'Udinese est désormais juste derrière Naples, vainqueur à Parme (1-3). Enfin, la Roma a battu la Lazio dans le derby (2-0).

Eliminé de la Ligue des Champions en milieu de semaine par Tottenham, le Milan AC a bien failli vivre un cauchemar dans leur antre de San Siro en relançant involontairement le rival intériste. Lors de cette 29e journée, les deux clubs lombards devaient pourtant vivre un week-end tranquille, l'équipe de Leonardo se rendant chez l'avant-dernier Brescia, alors que l'équipe de Massimiliano Allegri accueillait la lanterne rouge, Bari. Mais rien ne s'est passé comme prévu. Si l'Inter a ramené le nul (1-1) mais également un expulsé (Cordoba), l'AC Milan aurait très bien pu enregistrer son 4e revers de la saison, le premier depuis celui subi ici-même contre la Roma le 18 décembre dernier. Et en terme de carton rouge, l'équipe a également perdu un joueur, bien plus important, en la personne de Zlatan Ibrahimovic, coupable d'un coup de poing sur un adversaire (73e). A quinze jours du derby milanais, cette exclusion pourrait peser lourd. Heureusement pour eux, les Rossoneri ont pu compter sur l'entrée en jeu de l'enfant terrible du foot italien, Cassano, auteur d'une reprise égalisatrice (82e) et salvatrice. Car depuis la 39e minute et un coup franc joué intelligemment dans le dos du mur pour un but de Rudolf (39e), c'est bien Bari qui menait sur le terrain. Et malgré toute l'envie des Milanais, qui réalisaient une attaque-défense en règle mais infructueuse, qui auraient même pu leur coûter un deuxième but si les visiteurs s'étaient montrés juste un peu plus précis dans le dernier geste en contre. Pour obtenir leur 18e Scudetto, le Milan AC devra se ressaisir, car la mauvaise affaire est bien pour eux en cette 29e journée. Et la perte d'Ibrahimovic, qui pourrait bien avoir quelques matches de suspension, pourrait se révéler la clé de l'opposition avec l'Inter le week-end du 3 avril prochain.

Totti le héros

Pendant que les deux Milan se neutralisent, l'Udinese engrange. Dans la foulée de son duo magique (Di Natale-Sanchez), l'équipe du Frioul s'est imposé à Cagliari au terme d'une démonstration impressionnante (0-4). En attendant le déplacement de Naples à Parme en clôture de cette 29e journée, l'Udinese occupe la 3e marche du podium. La Roma, au pris d'un succès dans le brûlant derby de la capitale face à la Lazio (2-0), suit toujours le rythme et revient à deux points des Laziale. Francesco Totti, auteur des deux buts buts de la Roma (un coup-franc surpuissant et un penalty), a été le grand bonhomme de ce derby. En clôture de cette 29e journée, Naples a repris sa place sur la 3e marche du podium grâce à une probante victoire sur la pelouse de Parme, de plus en plus en difficulté. Palladino avait ouvert le score pour les locaux mais la riposte napolitaine a été cinglante avec trois buts signés Hamsik, Lavezzi et Maggio.