Le derby et le podium pour la Roma
Le derby et le podium pour la Roma | Filippo MONTEFORTE / AFP

Le derby et le podium pour la Roma

Publié le , modifié le

Dans une ambiance bouillante, la Roma s'est imposée dans le Derby della Capitale face à la Lazio (2-1) et grimpe sur le podium de la Serie A.

La Roma gagne sur tous les tableaux: en remportant samedi le derby de la capitale italienne face à leurs vieux rivaux de la Lazio (2-1), les Giallorossi se sont offerts un succès qui vaut toujours très cher et qui leur permet de s'installer sur le podium. Quelques semaines après avoir dynamité Chelsea (3-0), les hommes d'Eusebio Di Francesco ont de nouveau prouvé qu'ils pouvaient produire du jeu et obtenir un résultat face à une très bonne équipe, puisque la Lazio restait sur sept succès d'affilée en Serie A. Pour la Roma, la série monte désormais à cinq victoires consécutives et voilà les Giallorossi provisoirement à la 3e place, une de celles qui envoient directement en Ligue des champions et qui permettent de croire à tout, même au titre.

"La ville, c'est nous"

Si elle s'est finie à 0-0, la première période avait déjà illustré la supériorité de la Roma, remarquablement organisée, agressive, forte au pressing et deux fois dangereuse par Dzeko (20e et 35e). Assez logiquement, Dzeko et les siens faisaient ensuite rapidement sauter le verrou, juste après la pause. Perotti ouvrait d'abord la marque sur un penalty concédé par Bastos devant l'ex-Laziale Kolarov (49e). Puis Nainggolan confirmait avec une belle frappe croisée (52e). Sonnée, la Lazio réagissait tardivement, portée par les entrées en jeu réussies de Nani et surtout Lukaku. Et Immobile réduisait la marque sur un penalty accordé après une main de Manolas et une intervention de l'assistant vidéo (72e). La Roma gérait ensuite la fin de match sans difficulté excessive et offrait du réconfort au capitaine De Rossi, un des traumatisés du naufrage de l'Italie lundi en barrage d'accession au Mondial.

De bonne qualité sur le terrain, ce 149e Derby de l'histoire en Serie A a par ailleurs été absolument parfait dans les tribunes, qui étaient très surveillées après l'affaire des photos détournées d'Anne Frank collées par des tifosi de la Lazio. Samedi, l'hommage à Gabriele Sandri, un tifoso de la Lazio tué par un policier il y a 10 ans a été applaudi debout par les deux virages, qui ont offert ce qu'ils ont de meilleur, chantant sans cesse et déployant de superbes tifos. Le dernier, sorti par les supporters de la Roma en deuxième période disait: "La ville, c'est nous". Sentence valable jusqu'au prochain derby.

AFP