La joie des joueurs de l'AS Roma
La joie des joueurs de l'AS Roma | Giuseppe Maffia / NurPhoto

L'AS Rome remporte le derby face à la Lazio

Publié le , modifié le

L'AS Rome a remporté dimanche le derby de la capitale face à sa vieille rivale la Lazio 2-0, confortant ainsi sa deuxième place, à quatre longueurs de la Juventus Turin, à qui elle rendra visite dans deux semaines.

La Lazio n'y arrive plus dans ce derby qui signifie tant pour ses tifosi. Depuis mai 2013 et une victoire en finale de la Coupe d'Italie, les Laziale ne gagnent plus et dimanche, la Roma s'est imposée pour la quatrième fois d'affilée. Elle n'y serait peut-être pas parvenue toute seule et a bénéficié d'un coup de main, ou coup de folie, du défenseur brésilien de la Lazio Wallace. En tentant un improbable dribble seul face à deux joueurs de la Roma et juste devant sa surface, il a décanté un spectacle qui était jusque-là plutôt austère. Son geste totalement manqué a été exploité par Strootman, qui piquait parfaitement son ballon et trompait Marchetti (64e). L'ambiance montait alors singulièrement avec un début de bagarre générale, consécutif à une "embrouille" entre Strootman et le remplaçant laziale Cataldi. Celui-ci était exclu et la partie reprenait, mais la Lazio, plutôt dominatrice jusqu'alors, avait pris un coup trop dur. A la 77e minute, Nainggolan l'enfonçait définitivement avec une frappe lointaine, belle mais sur laquelle Marchetti aurait dû mieux faire. L'après-match a ensuite été marqué par la polémique née des propos du défenseur bosnien de la Lazio Senad Lulic.

Au bout du compte, la Lazio glisse à la cinquième place, alors que la Roma récupère, outre la suprématie sur la ville jusqu'au prochain derby en avril, sa deuxième place. Les Romains sont à quatre points de la Juventus, qui a bien réagi samedi en battant l'Atalanta 3-1, et peuvent croire en leur chance même si leur calendrier jusqu'à la trêve est particulièrement compliqué.

Lapadula décisif​

Car, entre le derby de dimanche et le déplacement à Turin du 17 décembre, les hommes de Luciano Spalletti devront aussi recevoir l'AC Milan, solide troisième du classement. Le club lombard a en effet battu Crotone 2-1, confirmant des qualités mentales qui lui avaient fait défaut ces dernières saisons, et est ainsi revenu à égalité de points avec la Roma. Comme depuis le début de saison, les joueurs de Vincenzo Montella ont affiché beaucoup de détermination pour renverser une situation mal engagée. Car c'est bien Crotone qui avait ouvert la marque à la 26e minute par Falcinelli. Le Milan est d'abord parvenu à égaliser grâce au jeune milieu de terrain croate Pasalic, prêté par Chelsea (41e). Les Rossoneri ont ensuite eu une formidable occasion de prendre l'avantage avec un penalty que se sont disputés Niang et Lapadula. C'est finalement le Français qui a obtenu gain de cause mais sa frappe, pourtant de qualité, a été superbement repoussée par le gardien de Crotone Cordaz.

Mais Milan n'a pas renoncé et a continué à pousser. Et il en a été récompensé par le but tardif de Lapadula (86e), titularisé pour la première fois à San Siro. Dans les autres matches de cette 15e journée, Naples (5e) avait corrigé 3-0 l'Inter Milan (10e) vendredi. A l'Inter, le chantier reste immense. Le Torino (7e) a lui connu un coup d'arrêt avec une défaite 2-0 sur la pelouse de la Sampdoria Gênes, une semaine avant un autre derby, celui de Turin face à la "Juve". En clôture, la Fiorentina a attendu la dernière seconde pour prendre le meilleur sur Palerme (2-1), ce qui lui vaut de remonter au 8e rang.

AFP