Les Napolitains à terre sur leur pelouse contre l'AS Roma
Les Napolitains à terre sur leur pelouse contre l'AS Roma | CARLO HERMANN / AFP

L’AS Roma fait tomber Naples à San Paolo (3-1) et impressionne

Publié le , modifié le

Les Romains se sont imposés sur la pelouse des Napolitains (3-1), grâce à un doublé d’Edin Dzeko et un but de Mohamed Salah. L’AS Roma confirme sa belle performance sur le terrain de l’Inter de Milan (2-1), avant la trêve internationale. De son côté, Naples concède sa deuxième défaite consécutive, la première à domicile. Les hommes de Spalletti ont mené les débats avec la manière sur le terrain des Napolitains.

L'AS Rome a réussi une superbe opération en s'imposant 3-1 à Naples, récupérant ainsi samedi après la 8e journée la deuxième place du championnat d'Italie à deux points de la Juventus, qui jouera
en soirée. Alors que les deux équipes ont déjà laissé échapper quelques points, ce choc au San Paolo devait désigner le rival le plus crédible du quintuple champion en titre, qui fait toujours figure d'immense favori.

La Roma est donc est sortie victorieuse, autant grâce à la superbe forme de son buteur Dzeko qu'à la grande naïveté de la défense de Naples, qui enchaîne une deuxième défaite consécutive après celle concédée face à l'Atalanta Bergame avant la trêve. En attendant le match de la Juve face à l'Udinese, la Roma est 2e à deux longueurs du leader et Naples 3e à quatre points. Privée de Strootman et Bruno Peres, la Roma a fait une première différence à la fin d'une première période de très bon niveau et plutôt dominée par Naples. A la 43e minute, Dzeko profitait en effet d'une énorme erreur du défenseur napolitain Koulibaly, piégé par un pressing pourtant pas très agressif de Salah, pour ouvrir la marque.

Le Bosnien doublait même la mise à la 54e minute avec son septième but de la saison, inscrit de la tête avec la bienveillance du latéral Hysaj, au marquage fantaisiste. Piégée par ses absences, l'équipe de Maurizio Sarri a su réagir rapidement avec la tête de Koulibaly sur corner (58e).

La Juve peut s'échapper

Mais la Roma, qui n'avait plus gagné à Naples depuis 2011, a résisté aux assauts napolitains et aux crampes avant de reprendre le large grâce à Salah, bien servi en profondeur par De Rossi (86e). En soirée, la Juventus peut donc prendre le large si elle s'impose face à l'Udinese, qui traîne à la 16e place du classement. L'entraîneur bianconero Massimiliano Allegri a enregistré cette semaine avec satisfaction le retour de Marchisio dans le groupe après la blessure au genou qui le tenait à l'écart depuis mi-avril. Élément primordial du milieu de terrain de la Juve, "le petit prince" sera remplaçant, comme l'Ivoirien Moise Kean, un attaquant de 16 ans annoncé comme un prodige.

Derrière les trois leaders, plusieurs équipes sont à la lutte pour rester dans le bon wagon. Dimanche, le surprenant Chievo (5e) reçoit d'ailleurs l'AC Milan (6e) de Vincenzo Montella, toujours à la recherche de la régularité quilui permettrait de s'installer pour de bon en haut de tableau. La Lazio (4e) recevra quant à elle Bologne dimanche, alors que le Genoa accueillera Empoli et que le Torino (8e) se déplacera à Palerme lundi.