Arbitrage Juventus-Roma
Les joueurs de l'AS Rome ont eu du mal à accepter les décisions de l'arbitre Gianluca Rocchi | AFP - MARCO BERTORELLO

L'arbitre de Juventus-Roma écarté jusqu'à novembre

Publié le , modifié le

Gianluca Rocchi, l'arbitre ayant officié lors de la victoire de la Juventus sur l'AS Rome (3-2) après trois penalties et une pluie de cartons, va être mis au repos jusqu'à novembre.

Selon l'édition de mardi du quotidien sportif la Gazzetta dello Sport, qui cite l'Association des arbitres italiens (AIA), "les joueurs sur le terrain se sont montrés très irrespectueux". "On ne voit pas ça du tout dans le reste de l'Europe, où les joueurs acceptent les décisions de l'arbitre. C'est absolument inacceptable", a ajouté l'AIA. Ce temps de repos devrait permettre que les choses se tassent, détracteurs  et défenseurs de l'arbitrage de M. Rocchi continuant à s'opposer, jusqu'aux bancs de l'Assemblée, deux jours après la rencontre. "Les joueurs n'ont pas été d'une grande aide (dimanche, ndlr) mais j'ai la  conscience tranquille", a déclaré l'arbitre.

A l'issue de la rencontre de dimanche, qui a vu la victoire de la "Vieille Dame" (3-2), désormais seule en tête du classement de la Serie A devant l'AS  Rome, l'éternel débat sur l'arbitrage en Italie et les accusations de favoritisme envers la Juve ont repris. La Gazzetta dello Sport titrait lundi "Rocchi Horror picture show" et le Corriere dello Sport dénonçait pour sa part un "Championnat faussé". La commission de discipline de la Ligue professionnelle a quant à elle sévi  lundi: 30.000 euros d'amende pour la Juve et 20.000 euros pour l'AS Rome pour des débordements de supporteurs, ainsi que 5.000 euros pour Rudi Garcia, l'entraîneur français de la Louve, expulsé pendant la rencontre pour avoir contesté les décisions de l'arbitre.

AFP