Giacomo Bonaventura le milieu de terrain de l'AC Milan très déçu 13122015
Le milieu de terrain de l'AC Milan, Giacomo Bonaventura, n'a pas caché sa terrible déception... | GIUSEPPE CACACE / AFP

L'AC Milan toujours aussi médiocre

Publié le , modifié le

L'AC Milan a été tenu en échec samedi (1-1) à domicile par le dernier du classement, le Hellas Vérone, et reste englué en milieu de tableau du championnat d'Italie, dont la 16e journée se poursuit en soirée avec les chocs Naples-Roma et Juventus-Fiorentina.

Toujours aussi médiocre, le Milan est incapable d'enchaîner les bons résultats. Au contraire, après une encourageante victoire contre la Sampdoria, il vient de concéder deux matches nuls face à des relégables, Carpi (0-0) et donc Vérone (1-1). Les joueurs de Sinisa Mihajlovic restent donc septièmes, à bonne distance des candidats à la Ligue des Champions, l'objectif annoncé du début de saison. Les Milanais avaient pourtant ouvert le score grâce à Bacca (51e minute) sur une remise de Luiz Adriano. Mais le septième but de la saison du Colombien n'a pas suffi. A la 56e minute, la lanterne rouge revenait en effet grâce à un penalty provoqué par De Jong, expulsé sur le coup, et transformé par l'éternel Luca Toni (38 ans). Beaucoup trop moyen dans tous les compartiments du jeu, surtout à 10, le Milan n'a ensuite pas trouvé la faille.

Dans les autres matches disputés dimanche après-midi, Empoli a battu Carpi 3-0 et le Chievo Vérone a dominé l'Atalanta Bergame 1-0. Mais ces trois matches n'étaient que l'amuse-bouche avant les deux gros morceaux de cette 16e journée.

Deux chocs au sommet !

A 18h00 puis à 20h45, les poursuivants de l'Inter Milan, leader, vont en effet s'affronter lors de deux duels que les nerazzurri vont pouvoir regarder tranquillement après leur net succès samedi sur le terrain de l'Udinese (4-0). C'est d'abord Naples (3e) qui va recevoir l'AS Rome (4e) dans un stade San Paolo plein et brûlant. Les Romains sont en plein doute et n'ont plus gagné depuis cinq matches, toutes compétitions confondues. Leur entraîneur Rudi Garcia est fragilisé et un bon résultat lui ferait le plus grand bien. Mais en face, malgré un coup d'arrêt lors de la précédente journée (défaite 3-2 à Bologne), Naples est en confiance, dans le sillage de inarrangeable Higuain (14 buts en 15 journées).

En soirée ensuite, la Juventus (5e) accueillera la Fiorentina, séduisante deuxième du classement. Les Turinois restent sur cinq victoires d'affilée en Serie A. Parmi leurs victimes, l'AC Milan ou la Lazio Rome, mais aucune équipe du calibre de la Fiorentina. Un sixième succès consécutif aurait donc un poids considérable et ramènerait l'équipe de Massimiliano Allegri encore un peu plus près des sommets auxquels elle aspire.

AFP