Zlatan Ibrahimovic contrôle le ballon Inter AC Milan 11 2010
Zlatan Ibrahimovic | AFP - OLIVIER MORIN

L'AC Milan s'offre le derby

Publié le , modifié le

Après deux défaites de rang, la Lazio Rome a retrouvé le parfum du succès grâce à des buts de Mauro Zarate (15e) et Sergio Floccari (61e) contre Naples. Elle compte 25 points et pointe à une petite longueur de l'AC Milan (26 points) qui a remporté le derby contre l'Inter grâce à un penalty de Zlatan Ibrahimovic (5e, son 6e but de la saison). Les Rossoneri possèdent six points d'avance sur le rival nerazzuro (5e) à l'issue de cette 12e journée.

L'AC Milan a gagné le derby contre une  Inter qui n'avance plus (1-0) pour conserver la première place du championnat. Le Milan devient peu à peu favori pour le titre. Il a logiquement battu une  pâle Inter, grâce à un penalty de Zlatan Ibrahimovic (5e), consécutif à une faute  de Marco Materazzi sur l'attaquant suédois. Avec son milieu musclé (Massimo Ambrosini-+Rhino+ Gattuso-Mathieu Flamini),  et sans l'irrégulier Ronaldinho (sur le banc), le Milan a mérité sa victoire.

Même après l'exclusion d'Igniazio Abate à la 60e minute pour un second carton  jaune (dispute avec Goran Pandev, averti aussi), l'Inter n'a pas été  dangereuse. Pour l'Inter, c'est la tendance à la baisse qui se confirme, après trois  nuls en Serie A et la leçon reçue à Tottenham, en Ligue des champions. Pauvres  en idées, les +champions de tout+ ont quelquefois fait surgir l'idée de leur  déclin, après le triplé C1-Scudetto-Coupe d'Italie.

"Un avantage décisif ? Non, non, non, il reste  tant de matches... Nous en avons gagné un, mais tout peut arriver. Mais l'équipe  va bien, et c'est une grande victoire", a confié Ibrahimovic. "Nous avons réussi un grand match, beaucoup travaillé, fait beaucoup de  sacrifices, même à dix pendant une demi-heure". "C'est l'agressivité qui apporte l'équilibre", a  estimé pour sa part l'entraîneur de l'AC Milan, Massimiliano Allegri.

"C'était un très bon match, avec beaucoup d'intensité, beaucoup  d'agressivité, et du jeu, même à dix contre onze. Nous n'avons concédé que peu  de ballons à l'Inter, et on aurait même pu marquer le 2-0", a-t-il ajouté. "J'ai beaucoup apprécié l'engagment de l'équipe, il faut des sacrifices pour  avoir la victoire, même si tu t'appelles le Milan et que tu as de grands  joueurs. Nous avons beaucoup de qualité, mais nous pouvons encore faire mieux.  C'est une victoire importante, à l'extérieur, dans le derby, ça va augmenter  notre confiance".

La Lazio toujours là

La Lazio va bien, merci. L'Argentin Zarate  a notamment réussi un grand match, il a ouvert le score après un contrôle de la poitrine en pleine vitesse, et a également donné la passe décisive à Floccari sur le second but. Le Napoli n'a pas démérité mais n'a répliqué que par un tir d'Ezequiel Lavezzi sur la transversale. Il reste 3e (21 points) en attendant le match de l'Inter (20 points).

Samedi, la Juventus Turin (4e) et l'AS Rome (6e) n'ont pu se départager (1-1) dans un des trois chocs entre les six premiers du classement. Ce dimanche, Palerme a remporté le derby sicilien en battant Catane 3-1 grâce à un triplé de Javier Pastore. L'Argentin, en grande forme depuis le début de saison, en est à 8 buts. Autre joueur auteur d'un triplé, l'Italien Di Natale qui a permis à sa formation, l'Udinese, de mater Lecce (4-0). Précieuse victoire de Parme (1-0) à Bari grâce à une réalisation signée Candreva. Les Parmesans ne sont plus relégables.

Gilles Gaillard