Destro Roma Mexes AC Milan
Destro (Roma) et Mexes (AC Milan) | FILIPPO MONTEFORTE / AFP

L'AC Milan résiste à la Roma

Publié le , modifié le

L'AC Milan est parvenu à tenir en échec l'AS Roma sur sa pelouse lors de la 16e journée de Serie A (0-0). Ralentis, les joueurs de Rudi Garcia se retrouvent à trois points de la Juventus, vainqueur la veille à Cagliari (1-3).

La défense du Milan va mieux. La Roma a déjà perdu les 2 points grappillés  lors de la précédente journée en s'enferrant dans le schéma prudent dessiné par  Filippo Inzaghi, concédant son premier 0-0 à domicile de la saison. La Juventus s'était elle imposée jeudi à Cagliari (3-1), en match avancé  pour lui permettre de jouer la SuperCoupe contre Naples, lundi à Doha. Malgré son contrôle d'ensemble sur le match, surtout en première période,  la dauphine de la Juve n'a que rarement visé la cage de Diego Lopez. Son action la plus dangereuse de la première période reste... une main de  Nigel de Jong dans la surface oubliée par Nicola Rizzoli, l'arbitre de la  dernière finale du Mondial (31). Un coup franc direct de Francesco Totti a également dû être boxé par Diego  Lopez (25), et dans le temps additionnel, Gervinho après un une-deux dans la  surface a buté sur le gardien espagnol (90+3).

Garcia était là

Rudi Garcia n'a pas trouvé les trois points qu'il avait commandés au Père  Noël. L'entraîneur "giallorosso" était finalement présent, après la levée de sa  suspension de deux matches pour avoir giflé un stadier du Genoa, la victime  ayant rectifié sa dénonciation expliquant qu'elle avait peut-être mal  interprété le geste du technicien français. Son équipe a bien joué sa partition, mais ses ténors offensifs n'étaient  pas en voix. Gervinho, Francesco Totti et Alessandro Florenzi ont connu trop de  déchet samedi soir. Garcia a ajouté un avant-centre, Mattia Destro, après l'exclusion de Pablo  Armero, pour une main qui lui a coûté un second carton jaune (70), mais les  vingt dernières minutes de pression n'ont pas donné leurs fruits.

Ce triste 0-0 sert les intérêts du Milan. Loin de son excellent match  contre Naples (2-0), la formation de "Pippo" Inzaghi s'est recluse en défense  en laissant le seul Jérémy Ménez piquer en contre. Mais le meilleur buteur du Milan n'a guère eu de ballon à se mettre sous la  dent. Les "Rossoneri" n'ont offert qu'un quart d'heure de jeu offensif, après  la pause, ne récoltant qu'une frappe de Giacomo Bonaventura bloquée par Morgan  De Sanctis (50). La Roma devra reprendre sa chasse à la Juve après les Fêtes, avec un match  à Udine, et le derby contre la Lazio, le 11 janvier. Il lui faudra retrouver le  chemin du but.

AFP