L'AC Milan limoge Montella, Gattuso le remplace

L'AC Milan limoge Montella, Gattuso le remplace

Publié le , modifié le

Le Milan AC, décevant depuis le début de saison en Italie, a annoncé lundi le limogeage de son entraîneur Vincenzo Montella, remplacé par l'ancien milieu de terrain lombard Gennaro Gattuso au lendemain d'un nouveau match nul. Le nouveau technicien, âgé de 39 ans, était revenu en mai pour entraîner les jeunes du club. Les 200 millions d'euros investis au mercato n'ont pas été récompensés par des résultats à la hauteur.

Arrivé en juin 2016, Montella a obtenu cet été des renforts massifs pour plus de 200 millions d'euros grâce aux fonds apportés par ses nouveaux propriétaires chinois, mais s'est laissé nettement distancer dans le calcio, dont il occupe seulement la 7e place après 14 journées. Si le Milan AC s'est offert un petit plaisir la semaine dernière sous les yeux de son ancienne vedette Kaka en se qualifiant pour les 16e de finale de l'Europa League, avec la première place du groupe en prime, son objectif de revenir en Ligue des champions la saison prochaine est fortement compromis. L'équipe compte en effet neuf points de moins que la saison dernière à la même époque et pointe à 11 longueurs de la Roma, qui occupe pour l'instant la 4e et dernière place qualificative.

Outre sa situation sportive délicate, le club connaît également de gros problèmes financiers depuis son rachat par le mystérieux homme d'affaires chinois Yonghong Li. Endetté, le club a sollicité auprès de l'UEFA un "accord volontaire" dans le cadre du fair-play financier, sans lequel il pourrait être exclu des compétitions européennes. Pour aider l'équipe à redresser la barre, le club a donc fait appel à Gennaro Gattuso, milieu de terrain à la hargne incomparable, qui a joué au Milan de 1999 à 2012. Il y a gagné deux championnats d'Italie, deux Ligues des Champions et une Coupe d'Italie. Il compte également 72 sélections avec l'équipe d'Italie, au sein de laquelle il a été champion du monde en 2006. En tant qu'entraîneur, il a connu plusieurs expériences mitigées, avec Sion en Suisse, l'OFI Crète en Grèce ou Palerme et Pise en Italie.

AFP