Adil Rami Milan AC
Adil Rami (Milan AC) | GIUSEPPE CACACE / AFP

L'AC Milan avance à petits pas

Publié le , modifié le

L'AC Milan de Clarence Seedorf a été tenu en échec sur son terrain par le Torino (1-1), mais a montré des progrès dans le jeu, en match avancé de la 22e journée du Championnat d'Italie.

Grâce au premier but italien d'Adil Rami, qui a égalisé, le Milan (9e)  reste à 4 points de son adversaire (6e), encore en vue des places européennes. Dans le sillage de son défenseur français, le géant "rossonero" à la peine  a retrouvé un semblant de fraicheur, à deux semaines de son 8e de finale de  Ligue des champions contre l'Atletico Madrid (aller le 18 février à Milan). L'homme du match a été le gardien du "Toro" Daniele Padelli, signe de  l'amélioration de la créativité "rossonera", en l'absence de son meilleur atout  offensif, Mario Balotelli, suspendu.

L'organisation offensive va mieux. En milieu de première période, Seedorf  s'est entretenu quelques dizaines de seconde sur le bord de touche avec Kaka,  son ancien partenaire des dernières années de gloire (Ligue des champions  2007), adoubant le Brésilien comme son relais sur le terrain. Kaka a semblé un peu juste physiquement, mais s'est efforcé d'ordonner la  manoeuvre. Mais si l'attaque a repris des couleurs, le point faible de cette équipe  reste la défense, dépassée sur l'ouverture du score du Torino par la vitesse de  Ciro Immobile, qui a planté sur place Daniele Bonera. Après ce but, le onze de Seedorf a beaucoup poussé et a vu Padelli réussir  au moins trois grands arrêts dans le match, notamment face à Kaka et un  retourné de Giampaolo Pazzini.

Faute de la réussite des attaquants, le Milan a égalisé sur une montée de  son défenseur central Adil Rami, d'une puissante frappe croisée le long du  poteau. "On a pas mal joué, mais on doit travailler plus", a résumé Adil Rami à  la chaîne Sky Sport. Il faut en faire encore plus pour remonter vraiment. Dans les autres matches avancés, la Fiorentina a encore perdu du terrain en  s'inclinant à Cagliari (1-0). Battue par un but de Mauricio Pinilla, la "Viola" reste quatrième à trois  longueurs de Naples, et risque de voir le Napoli allonger son avance s'il prend  des points à Bergame contre l'Atalanta, dimanche.

AFP