Carlos Bacca
Carlos Bacca a permis au Milan AC de ramener le point du match nul de Turin | MARCO BERTORELLO / AFP

L'AC Milan arrache le nul au Torino et croit toujours à l'Europe

Publié le , modifié le

Mené de deux buts à la mi-temps et réduit à dix en toute fin de match, l'AC Milan repart du Torino avec un nul au léger goût de victoire (2-2). Les Milanais restent dans le bon wagon pour décrocher un billet pour l'Europe en fin de saison. Le Torino, qui pourra nourrir des regrets, reste 8e.

L'AC Milan a rapporté au mental un bon point du Torino où il a été dominé (2-2) pour rester plus que jamais dans la course aux places européennes, lundi en clôture de la 20e journée du Championnat d'Italie. Grâce à ce point arraché au terme d'un match animé, les "Rossoneri" doublent leurs rivaux de l'Inter à la 5e place avec 37 points et un match en moins. Ils peuvent surtout se permettre de regarder plus haut avant le test samedi contre Naples (3e, 41 pts) qui déterminera leur capacité à résister en haute altitude. Les "Granatas", battus par les mêmes Lombards quatre jours plus tôt en Coupe d'Italie (2-1), ratent eux l'occasion de se rapprocher de l'Europe. Ils restent 8e (30 pts) aux côtés de la Fiorentina, à six points de la 6e place qualificative pour le 3e tour préliminaire de l'Europa League.

Ljajic manque le 3-0

Les Turinois ont pourtant marqué de leur empreinte le match et peuvent légitimement nourrir des regrets. Au coeur de la 1re période, ils ont signé un feu d'artifice offensif qui aurait pu faire basculer le match définitivement de leur côté. Déjà à l'origine des premiers pétards, Andrea Belotti a dévié avec ruse la frappe ratée d'Adem Ljacic pour ouvrir la marque (21e). Cinq minutes plus tard, Marco Benassi a fait le break (26e) à la suite d'une partie de billard dans la surface milanaise. Il a fallu un arrêt ultra décisif de Gianluigi Donnarumma sur un penalty grossièrement tiré par Ljajic pour éteindre l'incendie côté lombard (32e).

Une fois l'orage passé, Milan a répondu en cinq minutes. Andrea Bertolacci (55e) puis Carlo Bacca (60e) sur penalty ont remis les compteurs à zéro avant trente dernières minutes échevelées, mais sans but. Réduits à dix après l'expulsion d'Alessio Romagnoli (88e), les Milanais auront tenu bon face aux assauts locaux.

AFP