Eder (Sampdoria)
Eder (Sampdoria) | AFP

La Sampdoria remonte sur le podium derrière la Juventus et la Roma

Publié le , modifié le

La Sampdoria Gênes a confirmé ses ambitions contre la Fiorentina (3-1) et reprend seule la troisième place du Championnat d'Italie, dimanche lors de la 10e journée. L'AC Milan peut revenir aussi sur le podium à hauteur de la "Samp" s'il bat Palerme (19h45 GMT), tout comme la Lazio, qui reçoit Cagliari à Rome lundi (20h00 GMT). Samedi la Juventus Turin a repris trois longueurs d'avance en tête sur l'AS Rome. La Juve a gagné à Empoli (2-0) après la défaite sur le même score de la Roma à Naples (4e).

Battue une seule fois cette saison, sur un penalty à la dernière minute  contre l'Inter Milan, la Samp de Sinisa Mihajlovic n'en finit plus de  surprendre. Elle a maté une Fiorentina qui revenait pourtant bien. Le match a commencé  par une affaire de penalties, Angelo Palombo a transformé le sien (27) mais  Gonzalo Rodriguez a vu son compatriote Santiago Romero, finaliste de la Coupe  du monde avec l'Argentine, arrêter son tir mollasson (32). 

Le Genoa mate l'Udinese

Le deuxième but de la Samp, sur action de jeu, est superbe, une série de  crochets de Luca Rizzo dans la surface conclue par une frappe en angle mort  (43), un chef-d'oeuvre pour son premier but en Serie A. Stefan Savic de la tête sur corner a redonné espoir à la "Viola" juste  avant la pause (45), mais le Brésilien Eder en solitaire a bouclé les comptes  (78). Gênes est décidément à la fête puisque le Genoa grimpe à la 5e place, à  hauteur du Napoli, après sa victoire à l'Udinese (4-2). 

Le doyen des clubs italiens a renversé le score en trois minutes grâce à  Giovanni Marchese (22) et Iago Falqué (24), malgré l'ouverture du score de  l'inévitable "Toto" Di Natale au bout de 23 secondes seulement. Le capitaine de l'Udinese a aussi servi la passe décisive du 2-2 à Silvan  Widmer (41), mais Alessandro Matri, après deux années difficiles sur les bancs  de la Juve puis de l'AC Milan, a signé son 5e but de la saison (54). Juraj  Kucka (87) a achevé de dégoûter l'Udinese en fin de match.

AFP