Vasilis Torosidis face à Eder
Vasilis Torosidis à la lutte avec Eder (à droite) | AFP

La Roma se rassure un peu

Publié le , modifié le

L'AS Rome a colmaté chez la Sampdoria Gênes (0-0) les brèches ouvertes par le Bayern Munich en semaine (7-1), mais a manqué l'occasion de doubler la Juventus Turin, samedi pour la 8e journée en Italie. Le leader peut reprendre trois longueurs d'avance sur la Roma s'il bat Palerme dimanche (14h00 GMT).

La légion romaine a perdu un peu de sa superbe. Ultra-dominatrice en Serie  A, l'équipe de Rudi Garcia avait pris l'habitude de plier ses matches en trente  minutes. Mais elle a manqué de sa fluidité coutumière contre la "Samp". La dérouillée encaissée contre le Bayern a peut-être entamé la confiance du  candidat au titre, mais la Roma a au moins évité une nouvelle défaite et garde  la Sampdoria, toujours invaincue, trois longueurs derrière elle. Le résultat aurait pu être pire si Stefano Okaka n'avait pas envoyé dans  les nuages une reprise face au but (70). C'eût été injuste pour la Roma, plus entreprenante, où Garcia a changé  quatre joueur dans son équipe par rapport au naufrage de mardi. Ashley Cole,  désastreux face à Arjen Robben, a notamment laissé sa place d'arrière-gauche à  José Holebas, plus sûr.

Les "Giallorossi" ont dominé, et la Sampdoria s'est progressivement  recroquevillée, finissant par clairement miser sur un contre dans la dernière  demi-heure. Mais la Roma n'a eu que deux véritables opportunités de signer une septième  victoire en huit matches de Serie A. Sa première action véritablement dangereuse est venue, comme souvent, des  sabots de gazelle de Gervinho, sur une double occasion où l'Ivoirien a buté sur  un défenseur puis sur le poteau (31). Puis en fin de match le gadien Sergio Romero a paré une puissante tête  d'Alessandro Florenzi qui filait vers le but (82). Malgré sa supériorité technique, la Roma n'a pas su mettre sa griffe sur le  match comme elle a l'habitude de faire en Serie A. Elle a deux journées la semaine prochaine pour retrouver son allure, contre  le promu Cesena, mercredi, et à Naples, samedi, avant de retrouver le Bayern à  Munich, où elle doit arriver guérie.

AFP