Roma joie Totti 102014
Les Romains fêtent leur joueur emblématique Francesco Totti | FILIPPO MONTEFORTE / AFP

La Roma a plié son match en 33 minutes

Publié le , modifié le

La Roma n'a pas traîné pour se mettre à l'abri face au Chievo Vérone. Samedi, en match décalé de la 7e journée, les Romains ont effacé leur déception turinoise avec trois buts en une demi-heure. Ce succès permet à la Roma de revenir à 1 point de la Juventus, tenue en échec 1-1 à Sassuolo, ex-dernier de Serie A.

La Roma a eu les 15 jours de la trêve internationale pour digérer sa  défaite dans les dernières minutes du match au sommet contre la Juve (3-2).  Avec six victoires en sept matches et une attaque inspirée, la "Louve"  semble prête pour son grand défi en Ligue des champions contre le Bayern  Munich, mardi. La "Vieille Dame" de Turin peut reprendre ses trois longueurs d'avance si  elle s'impose chez le dernier. Mais le message de l'entraîneur romain, le  Français Rudi Garcia qui s'était dit "certain de gagner le Scudetto" après le  douloureux échec de Turin, terminé dans les polémiques sur l'arbitrage, a  galvanisé ses troupes, qui n'ont pas tremblé contre le modeste Chievo, 16e du  championnat, battu en une mi-temps. Mattia Destro a tout de suite facilité la tâche des siens en ouvrant le  score dès la 4e minute. Adem Ljajic a doublé la mise rapidement sur une action  personnelle (25).

La perspective du Bayern

Les deux attaquants qui jouent le moins souvent ont saisi leur chance, et  confirmé que la Roma avait un effectif pour assouvir l'ambition de Garcia. Francesco Totti a définitivement découragé le Chievo en transformant un  penalty pour une faute légère sur Daniele De Rossi (33). Le "vieux" capitaine de 38 ans était titulaire, malgré la perspective du  choc de mardi contre le Bayern Munich en Ligue des champions. Il a joué une  heure avant de laisser sa place à Alessandro Florenzi. Son vice-capitaine, De Rossi, retrouvait quant à lui les terrains après un  mois de blessure, histoire de reprendre un peu le rythme avant la réception de  l'ogre bavarois. L'autre retour de blessure, Davide Astori, a fait la paire en défense  centrale avec le Français Yapou Yanga-Mbiwa, très à son aise et en train de  s'imposer sous le maillot "giallorosso". Le boutefeu numéro un de la Roma, Gervinho, est resté sur le banc.  L'international ivoirien garde ses étincelles pour le Bayern.

La Juve cale à Sassuolo

Il n'y a pas qu'à Rome qu'il y avait la fête. A Sassuolo aussi. Le nouvel international Simone Zaza a fait exploser le stade de Reggio  Emilia en ouvrant le score au bout d'une action où la défense de la Juve n'est pas parvenue à se dégager (13). Le triple champion d'Italie en titre a rapidement égalisé grâce à un  intérieur du droit brossé de Paul Pogba, après un gros travail de Carlos Tevez  (19). Le Français Pogba, dans un grand soir, a offert plusieurs gestes de classe  mais il a ensuite sans cesse buté sur le gardien Andrea Consigli. Sassuolo, qui n'a pas encore gagné un seul match cette saison, a joué la  victoire jusqu'au bout malgré la domination de la Juve, techniquement nettement  supérieure. Ce bon point permet aux Verts et Noirs de quitter la dernière place, en  attendant les résultats de dimanche, où l'affiche de la journée oppose l'Inter  Milan à Naples.

AFP