Radja Nainggolan (AS Roma)
Radja Nainggolan (AS Roma) | MARCO BERTORELLO / AFP

La Roma, l'Inter et l'AC Milan attaquent fort

Publié le , modifié le

Les favoris sont au rendez-vous: après la Juventus Turin et Naples samedi, l'AS Rome a réussi son début de saison en Serie A en allant s'imposer dimanche 1-0 sur la pelouse de l'Atalanta Bergame. Les trois "gros" ont donc décroché leurs trois premiers points, mais l'impression laissée n'a pas été la même samedi et dimanche. Si la "Juve" et Naples ont été très convaincants, face il est vrai à des adversaires modestes (Cagliari et le Hellas Vérone), la Roma a de son côté peiné contre l'Atalanta, surprenante 4e la saison dernière. De leur côté, les deux clubs milanais ont fait le nécessaire (3-0 à Crotone et contre la Fiorentina (pour l'Inter).

Après 25 saisons en tant que joueur, Francesco Totti s'est installé en tribunes, avec son costume et sa cravate de dirigeant, aux côtés du directeur sportif Monchi. C'est de là qu'il a vu le Serbe Kolarov, l'une des recrues de l'été, inscrire le seul but du match sur un coup franc astucieusement tiré à ras de terre, pendant que le mur sautait (31e). Le reste a été un combat, la Roma étant même sauvée par son poteau en toute fin de match sur une reprise d'Ilicic de près. Le nouvel entraîneur Eusebio Di Francesco a encore du travail et son équipe a paru loin d'être à 100% physiquement. La blessure de Bruno Peres est en outre une mauvaise nouvelle car il y a très peu de solutions au poste d'arrière droit.

Milan revit

Samedi, les deux grands favoris du championnat, la Juventus et Naples, avaient donc très tranquillement ouvert leur saison en battant des adversaires aux ambitions beaucoup plus modestes. Première à entrer en lice, la Juventus n'a connu face à Cagliari qu'un petit quart d'heure de flottement en première période, contrôlant totalement la partie pour le reste (3-0). Mandzukic d'une belle volée, Dybala après une passe somptueuse de Pjanic et finalement Higuain au bout d'un impeccable mouvement collectif ont concrétisé la supériorité turinoise.

A peine arrivé en Italie, Blaise Matuidi a déjà fait ses débuts avec sa nouvelle équipe. En 20 minutes en fin de match, l'ancien milieu de terrain du PSG a montré ses habituelles qualités -récupération et projection- au sein d'un milieu à trois avec Pjanic et Khedira. Le match a aussi été marqué par la première utilisation de l'assistance-vidéo à l'arbitrage avec un penalty accordé à Cagliari par Fabio Maresca après visionnage des images en bord de terrain. Mais Buffon l'a repoussé. Naples de son côté a dominé le Hellas 3-1 à Vérone. Nettement dominateurs, les hommes de Maurizio Sarri ont marqué par Souprayen contre-son-camp, Ghoulam et Milik. Mais ils ont concédé un penalty pour une faute de Hysaj, exclu sur le coup. 

En soirée (20h45), l'AC Milan, renforcé à coups de millions au mercato, s'est imposé sur la pelouse de Crotone (3-0), Kessié (6e sur penalty, Cutrone 18e, Suso 23e) . L'autre club de Milan, l'Inter, a maté la Fiorentina sur le même score grâce à des réalisations signées Icardi 6e sp et 15e, Perisic 79e). .

AFP