Francesco Totti, AS Roma
Le Romain Francesco Totti | MAURIZIO PARENTI / AFP

La Roma laisse filer les leaders, l'Inter sur le podium

Publié le , modifié le

Nettement battue dimanche par le Torino (3-1), l'AS Rome laisse filer devant la Juventus Turin et Naples et abandonne même la troisième place à l'Inter Milan, pourtant freinée par Bologne (1-1) lors de la 6e journée de Serie A. Une fois de plus trahie par sa défense et malgré le 250e but de Francesco Totti en Serie A, l'AS Rome a donc lourdement chuté sur la pelouse du "Toro".

Après les victoires samedi de la "Juve" à Palerme (1-0) et de Naples contre le Chievo Vérone (2-0), les Romains devaient absolument s'imposer pour suivre le rythme des deux autres favoris. Ils n'y sont pas parvenus, loin de là, affichant trop de faiblesses derrière, face notamment à l'excellent avant-centre piémontais Andrea Belotti qui faisait son retour de blessure. A 22 ans, Belotti est l'un des plus grands espoirs italiens en attaque et il a montré pourquoi dimanche avec une prestation pleine: un but dès la 8e minute, son 5e de la saison, et un penalty provoqué, ensuite transformé par Iago Falque (53e).

250e but pour Totti

L'Espagnol, prêté justement au Torino par la Roma, a lui aussi fait très mal à son ancienne équipe avec un tir sur le poteau dès la 12e minute et  surtout un doublé après le but du 3-1 inscrit à la 65e minute sur un tir dévié. Constamment à la limite de la rupture en défense, la Roma était elle brièvement revenue à 2-1 grâce à un penalty de Francesco Totti (55e), entré à la pause. A deux jours de ses 40 ans, le capitaine giallorosso inscrit sur le coup son 250e but en Serie A !

La troisième place abandonnée par les Romains est revenue à l'Inter qui, malgré un match nul à domicile contre Bologne (1-1), confirme sa remontée vers les sommets. Après deux victoires convaincantes contre la Juventus et Empoli, il s'agit tout de même un petit coup d'arrêt pour l'équipe de Frank De Boer. Mais la réaction des Milanais après l'ouverture du score de Bologne signée Destro a montré qu'ils avaient du caractère. Les Lombards ont égalisé par Perisic d'une belle volée du gauche. 

Kondogbia sanctionné par De Boer

En revanche, l'après-midi a été cauchemardesque pour le milieu de terrain français de l'Inter Geoffrey Kondogbia. Il a été remplacé au bout de 28 minutes de jeu, son entraîneur Frank De Boer lui reprochant ensuite de ne "pas vouloir comprendre". Kondogbia a en fait été sanctionné par Frank De Boer pour sa mauvaise prestation. Lent et imprécis, il a perdu énormément de ballons et a surtout provoqué l'ouverture du score de Bologne en perdant le ballon sur un dribble dangereux et inutile dans son propre camp.

"Quand un joueur ne veut pas comprendre, il ne peut pas rester sur le terrain", a déclaré De Boer après le match. "Nous avons discuté ce matin et je lui ai dit qu'il devait jouer simple. Mais il ne veut pas écouter. Quand tu es dos au jeu, tu dois jouer simple. Il répète souvent les mêmes erreurs", a ajouté De Boer.

Le Milan AC tient le choc

Et en soirée, l'AC Milan a confirmé qu'il avait au moins retrouvé de la solidité. Avec le match nul 0-0 ramené de Florence, l'équipe de Vincenzo Montella en est à trois matches sans encaisser de but.
Les Milanais s'en sont tout de même bien sortis avec un penalty d'Ilicic repoussé par le poteau de leur gardien Donnarumma. Au classement, ils sont 6e, à un point seulement de l'Inter et du podium.
 


 

AFP