La Roma laisse filer la Juventus

La Roma laisse filer la Juventus

Publié le , modifié le

Battue 2-1 par l'Atalanta Bergame dimanche lors de la 13e journée, l'AS Rome n'a pas réussi à suivre le rythme de la Juventus Turin, victorieuse samedi de Pescara et qui a désormais creusé un bel écart en tête du championnat d'Italie. La Roma était pourtant prévenue: l'Atalanta, l'équipe en forme du moment en Italie, restait sur six victoires et un nul avant d'accueillir les giallorossi. Et l'équipe de Gianpiero Gasperini a confirmé dimanche avec un nouveau succès, plutôt mérité au vu de son match, enthousiaste et maîtrisé.

La Roma avait pourtant ouvert la marque par Perotti sur penalty (40e), mais la deuxième période a été dominée par les Bergamasques, qui ont égalisé grâce à un but heureux de Caladara (62e). Et en fin de match, un penalty provoqué par Paredes et transformé par le jeune Ivoirien Kessié leur a offert la victoire (90+1). Les conséquences de cette défaite romaine sont importantes au classement. La Juventus, qui, samedi, avait très facilement battu le promu et relégable Pescara (3-0), se retrouve désormais avec la très confortable marge de sept points d'avance sur la Roma, qui reste 2e. L'AC Milan peut tout de même revenir à cinq points du leader s'il bat son vieux rival l'Inter, lors du derby de Milan ce dimanche soir. L'Atalanta, de son côté, grimpe à la 4e place et n'est plus qu'à un point de sa victime du jour.

Occasion pour le Milan

Juste derrière la Roma et à égalité de points avec l'Atalanta, on retrouve la Lazio, qui s'est installée à la 3e place en attendant le derby de Milan. L'équipe entraînée par Simone Inzaghi a en effet confirmé sa bonne forme actuelle en battant sans trop trembler le Genoa (3-1). Après l'ouverture du score laziale signée Felipe Anderson, les Génois étaient bien revenus à 1-1 grâce à un but de l'ancien Monégasque et Marseillais Ocampos, mais Biglia, puis Wallace, ont concrétisé la supériorité romaine. Dans les autres matches disputés dimanche, on notera la victoire du Torino sur le terrain de Crotone (2-0). Les deux buts ont été inscrits par Belotti, le meilleur attaquant italien du moment.

Convaincant en équipe nationale contre le Liechtenstein puis l'Allemagne, le jeune avant-centre du Torino (22 ans) en est désormais à 10 buts en 13 journées de championnat. Le Torino est 7e, deux points derrière Naples, qui s'est bien relancé samedi en battant l'Udinese 2-1 à l'extérieur grâce à un doublé de Insigne. En soirée, l'un des grands classiques du football italien, le derby de la "Madonnina" entre l'AC Milan (5e) et l'Inter Milan (11e) peut donc permettre aux rossoneri de s'emparer de la deuxième place en cas de succès. Ce derby de Milan marquera les débuts sur le banc de l'Inter de Stefano Pioli, nommé en remplacement de Frank De Boer juste avant la trêve internationale. Et il sera peut-être le dernier de Silvio Berlusconi en tant que président de l'AC Milan. Après trente ans à la tête des rossoneri, l'ancien chef du gouvernement italien doit passer la main à des investisseurs chinois mi-décembre.

AFP