Francesco Totti Inter Milan VS Roma finale Coupe d'Italie 05 2010
Totti (AS Roma) à la lutte avec Motta (Inter Milan) | AFP - Vincenzo Pinto

La Roma à la relance contre l'Inter

Publié le , modifié le

L'AS Roma, relégable et au bord de la crise, reçoit un Inter Milan déjà fringant leader pour le premier choc de la saison en Italie, samedi pour la 5e journée. Tout autre résultat qu'une victoire anéantirait déjà quasiment toutes les chances de titre pour l'équipe de la capitale. Pour cette affiche entre les deux meilleures équipes des cinq dernières années dans la péninsule, Burdisso, de retour de remplacera Méxes, suspendu.

La Roma joue déjà gros contre l'Inter. Victime des arbitres (rouge et penalty contre Philippe Mexès pour un tacle régulier), du sort (égalisation de Bologne à la dernière minute), des blessures (Julio Sergio indisponible un mois) et des journalistes ("silenzio stampa" décrété), elle a besoin d'un coup d'éclat pour lancer enfin sa saison. Avec seulement 2 points, la Louve compte déjà huit longueurs de retard sur l'Inter. Elle se raccroche au fait qu'elle avait aussi raté son départ l'an dernier pour finalement échouer à la dernière journée dans la course au titre. "Cette équipe joue au ballon, et je le prouverai", avait martelé Claudio Ranieri, l'entraîneur. Samedi, c'est l'occasion rêvée...

L'Inter au contraire est déjà en pleine forme. Samuel Eto'o en est à 5 buts en Serie A (et un en Ligue des champions), et Diego Milito a retrouvé le chemin du but après quatre mois sans marquer (depuis la finale de la C1). Toute l'Italie attend les exploits d'Ibrahimovic, Ronaldinho et Robinho (Pato est pour l'instant blessé) à l'AC Milan, mais c'est le duo de l'Inter qui reste sur un doublé chacun (4-0 contre Bari). La greffe Rafael Benitez est en train de prendre. Signe qui ne trompe pas: on parle de moins en moins à l'Espagnol de José Mourinho, qui occupait avant lui le banc de l'Inter. Même au Stadio Olimpico, les Nerazzuri partent donc favoris face à leurs grands rivaux du sud qui semble vraiment arrivés au bout du cycle Francesco Totti, la star de ces quinze dernières années dans la "Ville éternelle".

AFP