AS Roma Gervinho Destro 042014
La joie de Gervinho et Destro pour l'AS Roma | AFP - Gabriel Bouys

La Roma espère toujours

Publié le , modifié le

L'AS Rome a signé une septième victoire d'affilée contre l'Atalanta Bergame (3-1) pour revenir à 5 points de la Juventus et croire encore un petit peu au titre, samedi en match avancé de la 33e journée italienne.

La Roma a chaussé ses bottes de sept lieues, mais rattraper la Juve  tiendrait du conte. Le leader peut reprendre ses distances lundi à l'Udinese,  lors du dernier match de la journée. Si le "scudetto" reste chimérique, la Roma a déjà virtuellement assuré sa  qualification directe pour la Ligue des Champions, avec 15 points d'avance sur  Naples, qui reçoit dimanche la Lazio. Encore une victoire en Serie A et la  "Louve" ne pourra plus être rejointe par le Napoli, qu'elle devance dans la  confrontation particulière (2-0/0-1).

En revanche l'Atalanta rentre dans le rang avec un second revers  consécutif. Elle a dilapidé la rente de six victoires d'affilée qui l'avait  portée tout près de la zone européenne. Bergame reste à 4 points de la sixième  place, et l'écart pourrait se creuser dimanche. Dans un match dominé de la tête et des épaules, les "Giallorossi" ont  ouvert le score par Rodrigo Taddei, exploitant un ballon mal renvoyé par la  défense bergamasque (13).

Le Brésilien, qui ne jouait quasiment jamais en début de saison, est  récompensé de son état d'esprit irréprochable, salué par ses coéquipiers et  entraîneurs, en signant là son deuxième but en dix jours. Moins utilisé en 2014, Adem Ljajic a aussi saisi sa titularisation pour  marquer un but, à la conclusion d'une succession de passes sur une action  initiée par Gervinho (44). Le Serbe a rendu la pareille à l'Ivoirien sur le troisième but (63), et  aurait pu signer un doublé si sa frappe ne s'était pas écrasée sur le poteau  (72).

L'absence du meilleur buteur Mattia Destro, suspendu pour quatre matches à  cause d'un coup de coude, n'a finalement pas pesé. La défense n'a fauté que sur la fin, laissant marquer Giulio Migliaccio de  la tête (78). Rudi Garcia avait choisi une arrière-garde 100% brésilienne avec  l'absence de Mehdi Benatia, blessé, remplacé par Tolói, au côté de Castan,  Maicon à droite et Dodô à gauche. La Roma a rempli son contrat et espère que lundi l'Udinese lui donnera un  petit coup de pouce.

AFP