La joie des Napolitains
Tête baissé, l'Intériste Lucio face au bonheur napolitain | AFP - OLIVIER MORIN

La Roma démarre enfin, Naples enfonce l'Inter

Publié le , modifié le

A San Siro, Naples est venu donner une leçon à l'Inter Milan, réduit à 10 dès la 43e minute. Les Napolitains s'imposent (3-0) et infligent une 3e défaite aux Lombards lors de la 6e journée du Calcio. Après deux nuls et une défaite, l'AS Roma vient d'enchaîner un deuxième succès consécutif en disposant de l'Atalanta Bergame (3-1). Luis Enrique, l'entraîneur, a eu la joie d'assister au premier but sous ses nouvelles couleurs de son protégé venu de Barcelone, Bojan

Rien ne va à l'Inter Milan. Malgré le changement d'entraîneur, l'équipe lombarde ne parvient pas à trouver la bonne carburation. L'espoir était grand pour les hommes de Ranieri de frapper un grand coup lors de la venue du Napoli, auréolé d'une belle saison passée et déjà bien placé cette année. Mais ils ont totalement sombré, le début du chavirage intervenant à la 43e minute. Alors que Pazzini s'était vu logiquement refusé un but pour une position de hors jeu quelques minutes avant, Obi déséquilibrait Maggio à l'extérieur de la surface. Mais l'arbitre, voyant le Napolitain s'étaler de tout son long dans la surface de réparation, indiquait le point de penalty et sortait un carton jaune, deuxième avertissement pour le Nigérian expulsé du même coup. Face à Julio Cesar, Hamsik s'élançait mais le portier brésilien repoussait sa tentative, que reprenait victorieusement Campagnaro pour ouvrir le score (1-0). Au retour des vestiaires, la formation de Walter Mazzari profitait de la fébrilité interiste, et notamment d'une hésitation coupable de Nagatamo, dont la mésentente avec son gardien laissait un petit espace à Maggio qui passait son pied pour doubler la mise (56e). Et en fin de match, Hamsik parvenait enfin à trouver le chemin des filets, bien lancé dans le dos de la défense (75e). Le score n'évoluait plus, et l'Inter Milan encaissait donc sa troisième défaite de la saison, pour un nul et une seule petite victoire. La zone de relégation pourrait bien leur ouvrir les bras à l'issue de cette 6e journée, alors que Naples s'empare provisoirement de la première place. Mais est-ce vraiment provisoire pour une formation qui a conservé ses forces vives qui ont fait ses succès de la saison passée ?

Après un début de saison manqué, la Roma a enfin obtenu ses deux premières victoires et pris la 3e place, avant les autres matches, dont les chocs Inter-Naples, samedi, et Juventus Turin-AC Milan, dimanche. Ce succès valide les options offensives de l'entraîneur espagnol, et fait du bien à Bojan Krkic, qui a marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs. Bien vu et bien servi par Daniele De Rossi, Bojan a ouvert le score (20e) après un contrôle en extension de toute beauté, avant que Pablo Osvaldo ne double la mise (31e). Maîtresse du ballon, la Roma a concédé un but après un corner, marqué de la tête par l'Argentin Denis (48e), qui rejoint son compatriote Rodrigo Palacio (Genoa) en tête du classement des buteurs (4 buts). Puis la Roma s'est libérée, a repris le contrôle du jeu, et Simplicio a assuré la victoire sur une passe en profondeur de Miralem Pjanic (81e). L'Atalanta, battue pour la première fois de la saison, reste 14e (elle a été sanctionnée de 6 points dans l'affaire des matches truquées en 2e division la saison dernière).