Paul Pogba
Paul Pogba a inscrit le 3e but turinois | GIUSEPPE CACACE / AFP

La Lazio stoppe l'Inter, Pogba porte la Juventus

Publié le , modifié le

La défaite à domicile du leader, l'Inter Milan, dimanche face à la Lazio Rome (2-1) lors de la 17e journée a en effet resserré les positions en tête du Calcio. La Juventus Turin s'est ainsi approchée encore un peu plus des sommets en allant s'imposer (3-2) sur le terrain de Carpi, grâce notamment à un but de Paul Pogba. Par ailleurs, en battant le Genoa 2-0, l'AS Rome s'est offert enfin un peu de sérénité avant les fêtes et Rudi Garcia peut espérer conserver son poste.

La qualification de la Lazio mercredi pour les quarts de finale de la Coupe  d'Italie était donc un peu plus qu'un bol d'air. Les Romains restent loin au classement (10e) mais cette victoire 2-1 à San  Siro les relance après une série terrible de sept matches sans victoire (2  nuls, 5 défaites) et permettra peut-être à Stefano Pioli de conserver son poste. Candreva a inscrit un doublé pour la Lazio, alors qu'Icardi avait ramené  l'Inter à 1-1, confirmant son retour en forme avec son troisième but en deux matches. Le revers des nerazzurri provoque un regroupement en tête. L'Inter ne  compte en effet plus qu'un point d'avance sur la Fiorentina et Naples, tous  deux vainqueurs dimanche.

Naples et Fiorentina tiennent le rythme

La "Viola" continue à séduire et passera les fêtes à une superbe deuxième place grâce notamment au duo Kalinic-Ilicic, encore à l'oeuvre lors du succès décroché dimanche contre le Chievo Vérone (2-0). Naples de son côté a souffert à Bergame contre l'Atalanta. Mais un penalty de Hamsik et un nouveau doublé de Higuain (16 buts déjà cette saison pour l'Argentin), ont permis à l'équipe de Maurizio Sarri de s'en sortir (3-1). 

Derrière, avec cette septième victoire d'affilée, la Juve va de mieux en mieux. Tout n'a pas été parfait pour les Turinois sur le terrain du modeste promu et relégable. C'est d'ailleurs Carpi, qui a ouvert la marque, Borriello se jouant de Bonucci avant de tromper Buffon (14e). Mais l'avantage du promu, qui évoluait en contre, n'a pas duré bien longtemps. Trois minutes après l'ouverture du score, la Juve revenait grâce à Mandzukic. Le Croate inscrivait ensuite un doublé (40e), portant son total à six buts depuis le début de la saison. Pogba inscrivait lui après la pause le but du 3-1 sur un bel enchaînement contrôle de la poitrine-frappe (49e). Dans le temps additionnel, Bonucci marquait contre son camp mais la Juve l'emportait néanmoins 3-2 pour revenir à trois longueurs seulement de l'Inter.

La Roma gagne pour Garcia

Alessandro Florenzi n'a pas fait que marquer un but que l'AS Rome attendait depuis plus de trois matches. En se précipitant dans les bras de Rudi Garcia après avoir ouvert le score face au Genoa, le latéral droit, vrai Romain adoré des supporteurs, a sans doute envoyé un message à ses dirigeants: les joueurs, qui l'ont tous rejoint pour une accolade à leur coach, n'ont pas lâché le technicien français. La Roma n'avait pas gagné depuis le 8 novembre et ce succès 2-0 contre le Genoa (17e) ne règle pas tout. Jusqu'au but du jeune Sadiq (18 ans) en fin de match, son premier en Serie A, la Roma a d'ailleurs tremblé. Passes en touche, centres qui ne décollent pas, mauvais choix, têtes basses et mains sur les hanches. Tous les symptômes de l'équipe en perte totale de confiance étaient présents lors d'une première période seulement sauvée par le but de lorenzi. Mais la Roma a tenu le choc, survécu à l'exclusion de Dzeko pour protestation et n'a pas encaissé de but, pour le quatrième match consécutif. Ce résultat lui permet de se maintenir dans la course au titre. Et, peut-être, de sauver la peau de son entraîneur.

AFP