Stefano Mauri Lazio Rome Brescia joie
Stefano Mauri (Lazio Rome) | AFP - Filippo Monteforte

La Lazio se rapproche de la Ligue des Champions

Publié le , modifié le

En allant infliger une petite déroute à Catane (4-1) pour le compte de la 33e journée du Calcio, la Lazio de Rome a fait un grand pas vers la qualification pour la Ligue des Champions. Au lendemain de la défaite intériste à Parme, Naples s'est incliné contre Udinese (1-2) et voit le titre s'éloigner. Pour l'Europa League, la Juventus, en ramenant le nul de Florence (0-0), revient à 1pt de la Roma.

Pour la place en barrages, la Lazio a pris une option en gagnant en Sicile, grâce notamment au deuxième but en deux journées d'Hernanès (40e). Le "Prophète" retrouve la grande forme au meilleur moment. Catane a égalisé par Matias Schelotto (56e), mais les Romains se sont imposés grâce au capitaine Stefano Mauri (56e) et Sergio Floccari (78e), tout deux servis par Mauro Zaratte qui a signé le 4-1 (89e). Désormais, les Romains disposent de quatre points d'avance sur l'Udinese, qui accueillent Naples ce soir dans le gros choc du week-end. Le résultat de ce dernier affrontement pourrait bien libérer les joueurs de l'AC Milan, si les Napolitains ne s'imposent pas, puisque les Lombards comptent six longueurs d'avance.

La Juventus Turin, qui n'a ramené qu'un point de la Fiorentina (0-0), est à 8 longueurs. Après trois victoires d'affilée, la Juve cale à nouveau et va sans doute passer une deuxième saison consécutive sans la C1. Comme pour la Roma, cela ne facilitera pas la reconstruction d'une grande équipe. "Certes, il faut que tout aille bien pour nous, et les autres doivent connaître quelques passages à vide, mais tout est encore possible", a dit Luigi Delneri, l'entraîneur de la Juventus, à la chaîne Sky Sport après le match de la 33e journée de championnat d'Italie. "Nous avons foi en nos moyens, nous ne sommes pas résignés, a-t-il ajouté. Voyons match après match pour obtenir le maximum de points et nous verrons en mai le résultat." La Roma elle a laissé filer la Lazio 7 points devant et dit adieu à l'élite européenne en s'inclinant chez elle contre Palerme (3-2), le jour même où elle a été achetée par l'Américain Thomas DiBenedetto, qui comptait sur la C1 pour attirer des grands joueurs.

Naples dans le dur

Dernières équipe a pouvoir empêcher le sacre de l'AC Milan, Naples a craqué contre une Udinese pourtant privée de ses deux leaders, Antonio Di Natale et Luis Sanchez, blessés.  Le collectif mis en place par Francesco Guidolin fonctionne comme une horloge et a étouffé les Napolitains, qui voient probablement leurs rêves de titre se briser. Une superbe frappe de Gökhan Inler dans la lucarne (55) et un but en contre de German Denis (61) ont décroché les hommes de Walter Mazzarri, qui ont même raté un penalty par Edinson Cavani (88), et n'ont réduit le score qu'en toute fin de match par Giuseppe Mascara (90+6).