La Lazio reprend la Roma

La Lazio reprend la Roma

Publié le , modifié le

La Lazio Rome s'est installée à la 2e place du championnat d'Italie, en s'imposant aisément devant Empoli (4-0) dimanche pour le compte de la 30e journée. Comme dans le même temps, l'AS.Rome a été tenue en échec sur la pelouse sur Torino (1-1), la Lazio devient donc le nouveau dauphin de la Juventus, battue samedi (1-0) à Parme.

La lutte pour les places européennes reste très serrée puisque Naples (4e) a dominé (3-0), la Fiorentina un concurrent direct qu'il devance désormais d'un point. 

Et de huit pour la Lazio

Dans le rétro de la Roma depuis un moment, la Lazio a fini par passer devant grâce à sa magnifique série de huit succès, enjolivée par la qualification en finale de la Coupe d'Italie aux dépens de Naples  (1-1/1-0). L'Aigle romain tient dans ses serres le billet direct pour la Ligue des champions. Intraitables, les "Biancocelesti" ont exécuté Empoli en une mi-temps. Ses  deux "vieux" ont frappé en premier: le capitaine Stefano Mauri (35 ans) dès la 4e minute a ouvert le score, puis le champion du monde Miroslav Klose (36 ans)  a signé de la tête son 10e but en Serie A cette saison à la 31e minute. Antonio Candreva d'un coup franc direct a achevé le promu (44), et le quatrième as de Stefano Pioli, le Brésilien Felipe Anderson, y est allé de son  but (53), lui aussi son 10e. Forte de son aisance collective et de ce carré-là, la Lazio étrennera sa deuxième place dès samedi prochain sur le terrain de la Juventus.

La Roma peut quand même y croire

La Roma cède la deuxième place pour la première fois de la saison, au moment où elle a paradoxalement retrouvé des idées dans le jeu, avec 7 points pris sur 9 possibles. Elle paie sa série de trois mois avec une seule victoire. Les nombreuses occasions crées contre le "Toro" peuvent lui redonner  confiance pour le sprint final avec la Lazio, avec juste avant la ligne le derby le 24 mai pour la 37e et avant-dernière journée. La Roma a ouvert le score sur un penalty généreux obtenu par Daniele De Rossi face à Emiliano Moretti, transformé par Alessandro Florenzi (57). Mais la défense de Rudi Garcia s'est laissé surprendre par le Brésilien  Bruno Peres, qui l'a prise de vitesse pour servir en retrait Maxi Lopez (64). Rejointe sur cet oubli défensif, la Roma a poussé pour l'emporter, et même frappé le poteau par Florenzi, l'homme du match. Maintenant c'est elle qui  compte un point de retard sur le deuxième.

Naples a battu la Fiorentina (3-0) pour reprendre la 4e place, à sept longueurs de la Roma. Après une seule victoire en sept matches, plus l'élimination en demies de Coppa Italia contre la Lazio, le Napoli respire un peu. La mise au vert punitive voulue par le président, Aurelio de Laurentiis, a peut-être produit son effet. Après l'ouverture du score du Belge Dries Mertens, bien timide cette  saison, Marek Hamsik puis José Callejon ont achevé la "Viola" en fin de match. L'équipe de Rafael Benitez a retrouvé un peu d'allant. En revanche la Fiorentina traverse une mauvaise passe. Elle vient d'encaisser un deuxième 3-0 en cinq jours, après celui infligé par la Juve en demi-finales de Coupe d'Italie.

Christian Grégoire