Filip Djordjevic (Lazio Rome)
Filip Djordjevic (Lazio Rome) | AFP PHOTO / MARCELLO PATERNOSTRO

La Lazio rate le coche

Publié le , modifié le

La Lazio Rome a été tenue en échec au Chievo Vérone (0-0) et a gâché la possibilité de rejoindre Naples à la 3e place, samedi en match avancé de la 13e journée du Championnat d'Italie.

La Lazio , sixième du classement, a nettement ralenti en novembre en ne  prenant qu'un point sur ses trois derniers matches. Malgré sa domination en  Vénétie, elle a plusieurs fois buté sur son ancien gardien Albano Bizzarri. Le Chievo reste sur quatre matches sans défaite mais ce petit point ne lui  permet pas de sortir de la zone de relégation, et ses adversaires pour le  maintien jouent dimanche.

Ce triste 0-0, en attendant les chocs de dimanche, Juventus Turin-Torino  (17h00 GMT) et AS Rome-Inter Milan (19h45 GMT), doit beaucoup à l'Argentin  Bizzarri, titularisé dans le but par le nouvel entraîneur du Chievo, Rolando  Maran. Gardien remplaçant à la Lazio  de 2009 à 2013, Bizzarri a bloqué toutes les  tentatives de son ancien club, souvent amenées par Antonio Candreva, une bonne  balle pour Filip Djordjevic (8e), deux pour Marco Parolo (12e, 31e). L'Argentin s'est aussi opposé au tir du gauche de Stefano Mauri (72e) et  s'est superbement détendu sur une tête de Stefan De Vrij (90e).

"Chaque point se gagne comme si nous luttions pour la vie", a dit Bizzarri  à la chaîne Sky Sport. "Nous avons souffert, nous voulions gagner car ce point  ne nous rapporte pas beaucoup, mais nous jouions contre une bonne équipe." Le Chievo n'a plus perdu depuis qu'il est dans le but, mais "c'est un  hasard", a assuré Bizzarri. Nous sommes plus compacts, nous voulons sortir de  cette situation, et en jouant comme ça nous allons y arriver". Timide, le Chievo a surtout subi et n'a eu qu'une vraie occasion de  marquer, une frappe de Mariano Izco dans le petit-filet (62e).

AFP