La Juventus à toute vitesse

La Juventus à toute vitesse

Publié le , modifié le

Personne n'arrête la Juventus Turin en Serie A. Dimanche, les Turinois se sont imposés 3-1 à Vérone et possède provisoirement 12 points d'avance sur la Roma, opposée à la Sampdoria ce soir.

Revanche véronaise pour la Juve

Vérone ne lui a pas fait deux fois le coup. Rejointe à la dernière seconde  par l'Hellas (2-2) une semaine plus tôt, la "Vieille Dame" n'a piétiné qu'un  quart d'heure sur le pas de la porte du Chievo. Elle a repris sa marche en  avant grâce à des buts de Kwadwo Asamoah (17) et Claudio Marchisio (29), qui  retrouvait un peu de temps de jeu aux dépens de Paul Pogba. Le Chievo est  brièvement revenu dans le match sur un but-gag, un dégagement de Stéphane  Lichtsteiner sur Martin Caceres qui a marqué contre son camp (51). Mais  Fernando Llorente, d'une tête sur corner, a protégé la victoire de la Juve  (58). Restant sur 14 succès et deux nuls en 16 matches, la Juve poursuit son  impressionnant parcours. L'AS Rome doit battre la Sampdoria Gênes dimanche soir  (19h45 GMT) pour seulement rester à neuf longueurs du leader. 

Et de trois pour le Napoli

Après les leçons à l'AC Milan (3-1) et à la Roma (3-0 en demi-finale de  Coupe), Naples a confirmé contre le dernier, Sassuolo (2-0), son retour en  forme. Grâce à des buts de Blerim Dzemaili et Lorenzo Insigne, l'équipe de  Rafael Benitez revient à une longueur de la Roma dans la course à la deuxième  place, accentuant un peu plus la pression sur les hommes de Rudi Garcia. Naples  est parfaitement relancé dans la course à la deuxième place, directement  qualificative pour la Ligue des champions, avec en tête le Napoli-Roma du 9  mars (27e journée).

Catane relève la tête

Et la Lazio pique du nez. Catane a quitté la dernière place de la Serie A  en battant la Lazio Rome (3-1). Cette deuxième victoire depuis le 9 novembre  permet aux Siciliens de "monter" à la 18e place. Ils seraient sortis de la zone  de relégation sans la victoire surprise de Livourne à Cagliari (2-1). Mariano  Izco au bout de 49 secondes, puis Nicolas Spolli (48) et Gino Peruzzi (58) ont  assuré la victoire des Siciliens. La Lazio, faible en défense, a brièvement  égalisé (45+1) par Stefano Mauri, titulaire - et capitaine - pour la première  fois après ses quatre mois de suspension dans le scandale des matches truqués  du "Calcioscommesse". Ce premier échec, après six matches sans défaites depuis  l'arrivée d'Edoardo Reja sur le banc, stoppe la Lazio dans sa remontée vers les  places européennes. Elle reste au 10e rang.

AFP