Juventus turin vidal 102012
Juventus turin vidal 102012 | AFP - MARCELLO PATERNOSTRO

La Juventus souffre, l'Inter menace

Publié le , modifié le

La Juventus garde la cadence. Grâce à son succès à Catane (1-0), la Vieille Dame reste invaincue à l'issue de la 9e journée et conforte sa place de leader avec trois points d'avance sur Naples, qui s'est défait du Chievo Vérone (1-0), et quatre sur son futur adversaire, l'Inter Milan, tombeur de Bologne (3-1).

On prend les même et on continue en Serie A. La Juventus Turin a signé sa huitième victoire en neuf journées en ramenant un court succès de Catane (1-0). Une rencontre marquée par un but injustement refusé à Gonzalo Bergessio pour un hors-jeu inexistant (25e) tandis que le Turinois Arturo Vidal inscrivait le seul but de la rencontre… en position de hors-jeu (0-1, 57e). Une réalisation injuste, mais qui couronnait la domination du leader. Les Bianconeri totalisent désormais 48 matches sans défaite d'affilée, mais restent en quête d'un véritable buteur tant les attaquants peinent à trouver le chemin des filets (6 buts inscrits sur 20).

Pas de quoi paniquer pour la Juve qui reste en tête du championnat avec trois longueurs d'avance sur son dauphin napolitain qui s'est également contenté du minimum syndical face au Chievo Vérone grâce au seul but d'Hamsik peu avant l'heure de jeu (1-0). Mais cette victoire viendra mettre du baume au cœur des hommes de Walter Mazzarri qui restaient sur deux revers en une semaine, d'abord à Turin puis en Ligue Europa à Dniepropetrovsk (3-1). Malgré l'absence de Cavani, le Napoli reprend sa deuxième place à l'Inter Milan qui enchaîne les victoires. La cinquième en Serie A a été ramenée de Bologne (3-1). Ranocchia, Milito et Cambiasso ont permis aux Nerazzurri de trouver la faille dans la défense adverse. Avec ce neuvième succès de la saison à l'extérieur, toutes compétitions confondues, la Juventus, qui recevra l'Inter la semaine prochaine, peut commencer à s'inquiéter pour sa série.

L'AS Rome, elle, a raté l'occasion de se relancer pour de bon. Alors qu'elle menait 2-0 à domicile grâce à un doublé de Lamela en deux minutes (22e, 24e), la Roma s'est fait surprendre par la suite par l'Udinese (2-3).