La Juventus se teste à Rome, derby milanais pour les débuts de Mancini

La Juventus se teste à Rome, derby milanais pour les débuts de Mancini

Publié le , modifié le

La Juventus Turin, dessinée par Massimiliano Allegri, passe son premier test sérieux chez la Lazio Rome, au risque de voir l'AS Rome, en déplacement à Bergame, se rapprocher en tête du Championnat d'Italie, samedi pour la 12e journée. Le grand choc de la journée a lieu dimanche avec le derby AC Milan-Inter Milan, pour le grand retour de Roberto Mancini sur le banc de l'Inter.

. La "Vieille Dame" dans les serres de l'Aigle

Le 7-0 contre Parme a spectaculairement baptisé la Juventus façon Allegri, en 4-4-2, mais les "Ducs", derniers et au bord de la faillite, ne représentaient pas l'adversaire le plus dangereux. L'aigle "laziale", 5e du classement et deuxième meilleure attaque derrière  justement la Juve (21 buts contre 25), vole bien plus haut. La Lazio a besoin d'une victoire de prestige pour conforter son excellent début de saison, et possède quelques armes redoutables, notamment le milieu  droit Antonio Candreva, meilleur passeur de Serie A (6 "assists"), qui vient de marquer son premier but avec l'équipe d'Italie, dimanche dernier contre la  Croatie (1-1). Il devrait travailler au service de Filip Djordjevic, le Serbe gardant une longueur d'avance sur le champion du monde Miroslav Klose. L'entraîneur de la Lazio, Stefano Pioli, qui n'a pas aligné ses deux buteurs ensemble plus de deux heures en tout en trois mois, ne devrait pas risquer le duo contre la meilleure équipe du pays.

. L'AS Rome doit serrer les dents

Diminuée par les blessures, la Roma doit produire encore un effort contre l'Atalanta Bergame avant le retour de ses absents, si elle veut mettre un peu de pression à la Juve, qui joue après elle. Le Brésilien Castan opéré du cerveau, le Français Yanga-Mbiwa touché à la cuisse, Maicon encore gêné par un genou, Rudi Garcia travaille toujours dans l'urgence en défense. L'arrière-garde devrait être aux trois-quarts hellène, avec de droite à gauche Vasilis Torosidis, Kostas Manolas et José Holebas. Davide Astori, à peine de retour de blessure, complètera la charnière centrale avec Manolas. En attaque l'entraîneur français devrait aligner un trio inédit Juan Iturbe-Mattia Destro-Adem Ljajic. Garcia doit ménager Gervinho en vue du match crucial de mardi à Moscou contre le CSKA, en Ligue des champions, et compter  avec la suspension de son capitaine Francesco Totti. L'Atalanta n'a plus gagné depuis un mois et se trouve juste au-dessus de la ligne de relégation, mais elle a resserré les boulons à l'image de ses deux 0-0  à l'extérieur lors des deux dernières journées, et garde la moins mauvaise  défense des mal classés (11 buts encaissés).

. Mancini (re)commence par le derby

Le "Derby de la Madonnina" entre AC Milan et Inter Milan reste une affiche même si l'enjeu n'est pour l'heure que le maintien dans la zone Europa League. Outre la rivalité éternelle entre les cousins milanais, plusieurs épices viennent corser le plat. Roberto Mancini commence sa deuxième aventure sur le banc de l'Inter par ce  match prestigieux et va tout de suite mesurer l'ampleur de sa tâche. Voulu par  Erick Thohir, président indonésien de l'Inter, pour succéder à Walter Mazzarri, "Mancio" retrouve un vieux rival sur les terrains, Filippo "Pippo" Inzaghi, qui vivra lui son premier derby en entraîneur. Mancini devrait opter, comme Allegri, pour une défense à quatre, et pourrait écarter Nemanja Vidic, la recrue phare de l'été, très décevant jusque là.Au milieu le nouvel entraîneur pourrait confier les rênes au prometteur croate Mateo Kovacic, derrière l'inamovible duo argentin Rodrigo Palacio-Mauro Icardi. Pippo Inzaghi devrait lui confier la pointe de l'attaque à Fernando Torres,  bien que l'Espagnol n'ait que rarement convaincu depuis le début de la saison. Mais le problème numéro un de l'entraîneur "rossonero" reste sa défense  friable. Elle aussi, comme la Juve, passe au révélateur ce week-end.

AFP