Mario Mandzukic Juventus Fiorentina
Mario Mandzukic a longtemps cru pouvoir apporter la victoire à la Juventus face à la Fiorentina | ALBERTO PIZZOLI / AFP

La Juventus se rapproche encore un peu plus du Scudetto

Publié le , modifié le

Vainqueur sur la pelouse de son ennemie jurée, la Fiorentina (1-2), la Juventus Turin a fait un pas supplémentaire vers le titre de champion d'Italie lors de la 35e journée de Serie A.

Après ce succès, la "Juve" compte 12 points d'avance sur Naples, qui peut encore en prendre... 12 au maximum. Autrement dit, la Juventus sera championne avec un seul point supplémentaire ou au moindre faux pas de Naples. Même avec un match nul de Naples lundi à l'Olimpico, qui serait en soi un bon résultat, les Turinois décrocheraient ainsi devant leur télévision le scudetto, le 32e de la glorieuse histoire de la "Vieille Dame". Dimanche soir au bout d'un match de très bonne qualité, la Juventus a eu deux moments de faiblesse, ce qui est déjà beaucoup selon ses standards. Le premier a eu lieu quand les Turinois menaient 1-0. Le défenseur central Bonucci a alors commis une grosse erreur de relance qui permettait à Kalinic d'égaliser à 1-1. 

C'était la 81e minute et il y a eu alors un peu de flottement côté turinois. Ca n'a pas duré. Moins de deux minutes plus tard sur un corner, une frappe d'Evra était déviée jusqu'à Morata qui marquait le but du 2-1 (83e). Puis à une minute de la fin du temps réglementaire, Cuadrado a fait tomber l'attaquant de la Fiorentina Kalinic dans la surface provoquant un penalty. Arrêté par Buffon ! Le gardien italien allait encore être sauvé par sa barre sur une nouvelle occasion de Kalinic (90+1). La Juventus a tout: le talent, la réussite aussi. Auparavant, la "Juve" avait viré en tête à l'issue d'une excellente première période, lancée par un superbe tifo et animée par deux équipes ambitieuses dans le jeu.

Pogba finit fort

La Fiorentina a ainsi eu de nombreuses occasions par Alonso et déjà Kalinic (44e), alors que Buffon avait déjà sorti un premier miracle sur un tir de Bernardeschi détourné par Barzagli (21e). Mais c'est Turin qui avait ouvert la marque par Mandzukic (39e), auteur de son 10e but de la saison après une passe décisive de la tête de Pogba, qui finit la saison sur un rythme infernal. Le titre de la Juve ne fait donc plus presqu'aucun doute. Pour autant Naples a tout intérêt à s'imposer lundi à Rome. Il y aurait d'abord la satisfaction de retarder la fête turinoise, mais surtout celle d'éloigner la Roma. L'équipe de Luciano Spalletti n'est en effet qu'à cinq longueurs derrière et reviendrait à deux en cas de victoire.

Le match vaudra aussi pour l'affrontement entre Gonzalo Higuain, de retour après trois matches de suspension, et Francesco Totti, qui n'en finit plus d'être décisif maintenant qu'il est clair que son club ne souhaite pas le prolonger. Samedi, l'Inter Milan avait renforcé sa quatrième place en battant l'Udinese 3-1. Avec la défaite de la Fiorentina (5e) dimanche, l'Inter compte désormais cinq points de marge.
Pour conclure cette 35e journée, l'AC Milan et son nouvel entraîneur Christian Brocchi joueront eux aussi lundi, sur la pelouse de la lanterne rouge, le Hellas Vérone. Les Milanais ne peuvent pas se permettre de faux-pas, car leur sixième place (qualificative pour l'Europa League) est désormais clairement menacée par Sassuolo, revenu à un point seulement avec son succès 3-1 sur la pelouse du Torino. Le Hellas de son côté sera relégué en Serie B en cas de match nul ou de défaite.

francetv sport @francetvsport