Atalanta - Juventus
Le Turinois Andrea Barzagli trompe le portier de l'Atalanta | AFP - OLIVIER MORIN

La Juventus reprend son trône en Série A

Publié le , modifié le

Au lendemain de la prise de pouvoir des Napolitains, la Juventus a repris place en solitaire sur la première marche du podium de la série A, grâce à son succès sur l'Atalanta (2-0). Si les Turinois reprennent leur bien et vivent un bon week-end, les joueurs du Milan AC réalisent la très mauvaise affaire du jour, en s'inclinant (2-0) sur le terrain de Sassuolo, qui revient à 3 points des Lombards, aux portes des places européennes.

Le duel entre le Napoli et la Juventus se poursuit. C'est même un chassé-croisé. Samedi, les Napolitains l'avaient emporté (3-1) sur le Chievo Vérone. En ce dimanche, les Turinois ont répondu de très belle manière, en allant l'emporter sur le terrain de l'Atalanta (2-0). Et la libération est intervenue grâce au défenseur Barzagli, qui a ouvert le score à la 24e minute à bout portant. Et en toute fin de match, Mario Lemina a permis aux coéquipiers de Paul Pogba, averti à la 44e minute, de souffler et de s'assurer les dernières minutes beaucoup plus sereines. Et le Franco-Gabonais a réalisé une superbe frappe, au terme d'un petit slalom aux 20m. La Juve reprend donc deux longueurs d'avance sur Naples, avec une différence de buts totalement équivalente (+35).

Si en haut du classement, rien n'est fait pour le titre, le Milan AC s'est compliqué le chemin vers l'Europe. Chez le promu Sassuolo, qui suit les Lombards au classement, les coéquipiers de Balotelli ont bu la tasse, en perdant (2-0) après des buts de Duncan (27e) et de Sansone (72e), avant d'être réduits à dix suite au deuxième carton jaune récolté par Defrel (77e). Mais les hommes de Mihajlovic n'ont pas réussi à en profiter. Du coup, on seulement Sassuolo se rapproche à trois longueurs des Milanais, mais en plus les Intéristes pourraient en profiter pour prendre une marge supplémentaire aux dépens de leurs voisins, s'ils s'imposent ce soir à domicile contre Palerme, en lutte pour sa survie.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze