Juventus Turin Lazio Rome
Les Turinois n'ont pas fait de détails face à la Laziale. | VINCENZO PINTO / AFP

La Juventus prend la SuperCoupe

Publié le , modifié le

La Juventus Turin a remporté le premier trophée de la saison en Italie en écrasant la Lazio (4-0) dimanche à Rome pour la SuperCoupe, et sera bien la grande favorite de la saison qui s'annonce. Le message est clair à six jours de la reprise du championnat. La "Vieille Dame" sera dure à détrôner en Serie A, qu'elle vient de remporter deux fois de suite.

Le collectif de la Juve a étouffé la Lazio peu à peu, façon boa. Les "Bianconeri" ont d'abord ouvert le score par le Français Paul Pogba (23), avant de digérer la Lazio en seconde période grâce à des buts en rafale de Giorgio Chiellini (52e) et Stéphane Lichtsteiner (54e), deux défenseurs, ce qui en dit long sur son potentiel, puis de la recrue vedette Carlos Tevez (56e). L'équipe d'Antonio Conte, dont l'Argentin était la seule retouche dimanche par rapport à la saison dernière, était beaucoup trop forte dimanche pour la Lazio. Paul Pogba, sur le terrain depuis trois minutes, a mis son équipe devant d'une frappe en pivot du gauche en pleine surface.

Auréolé de son titre de champion du monde des moins de 20 ans, et de meilleur joueur du tournoi, Pogba n'était pourtant pas titulaire. Antonio Conte lui avait préféré Claudio Marchisio, tenant compte de l'été raccourci du Français. Mais Marchisio a reçu un coup au genou droit de la part de Stefan Radu et a dû sortir au bout de 20 minutes. Le géant à la crête n'avait plus marqué pour la Juventus depuis le 24 février (3-0 contre Sienne en championnat), et a été fêté par les tifosi bianconeri, qui l'appellent "Paul le Poulpe" pour ses grandes tentacules attrape-ballons.   

Tevez ouvre son compteur-but

La Lazio a réagi, mais n'a guère obtenu davantage qu'une belle frappe de Radu, qui partait vers la lucarne sans une claquette de Gianluigi Buffon (34e). Même "Gigi" a participé à la démonstration en gagnant un tête à tête avec Miroslav Klose (75e), à 4-0. Peut-être le 4-5-1 de Vladimir Petkovic, avec le seul Allemand en pointe, était-il un peu trop timide. En seconde période, la Lazio s'est surtout  distinguée par... des "Ouh, ouh!" quand les Noirs de la Juve touchaient le ballon. 

Cela n'a pas empêché cette dernière de prendre le large sur un contre fulgurant orchestré par deux défenseurs, Lichtsteiner et Chiellini. Le Suisse, dans un grand soir, a lui-même signé le 3-0 avant que "l'Apache" Tevez n'appose son sceau, servi par Pogba, encore lui, au terme d'une attaque qui a de nouveau déchiré les flancs de la Lazio. L'autre bonne nouvelle pour la Juve est le bon match de Tevez, recruté cet été à Manchester City. L'Argentin a montré beaucoup d'énergie et un joli début de complicité avec Mirko Vucinic. La Lazio n'est que le menu fretin pour la Juve, qui veut rejoindre les tous  premiers clubs européens, Bayern Munich, Barcelone ou Manchester United, en retrouvant l'habitude de tout gagner. C'est bien parti.

AFP