Sami Khedira (Juventus)
Sami Khedira va manquer à la Juventus | Loris Roselli / NurPhoto

La Juventus est de retour, Rudi Garcia respire

Publié le , modifié le

La Juventus Turin a nettement pris le dessus sur Bologne dimanche lors de la 7e journée de Serie A et commence à trouver ses repères, alors que la victoire de l'AS Rome à Palerme fait du bien à Rudi Garcia.

La Juventus Turin serait-elle enfin lancée? Elle vient en tous cas  d'enchaîner deux victoires convaincantes, mercredi en Ligue des Champions  contre Séville (2-0) et dimanche face à Bologne (3-1). Les bianconeri avaient pourtant été cueillis d'entrée par un but de  l'ancien Montpelliérain Anthony Mounier. Mais ils ne se sont pas affolés et ont  ensuite confisqué le ballon et multiplié les occasions. Les buts sont venus logiquement, signés Morata, Dybala sur penalty et  Khedira. Après sa prestation remarquable mercredi en C1, l'Allemand a montré  avec ce but et un nouveau match de qualité qu'il était un renfort important  pour Massimiliano Allegri. L'équipe turinoise va mieux, c'est une évidence. Mais elle reste loin au  classement, 12e à huit points de l'Inter.

Rudi Garcia peut souffler

La défaite mardi en C1 sur le terrain du BATE Borisov avait créé un peu de  tension autour de Rudi Garcia, l'entraîneur de l'AS Rome. Une réaction était attendue et elle est intervenue à Palerme, même si les  Romains ne parviennent toujours pas à être séduisants sur toute la durée d'un  match. La première période a ainsi été parfaite avec trois buts inscrits par  Pjanic, Florenzi et Gervinho. Le but de l'Ivoirien est superbe: une frappe  parfaite du droit en pleine lucarne. Mais la seconde période a été beaucoup plus hésitante. Gilardino a réduit  le score pour Palerme et les Siciliens ont eu beaucoup d'occasions avant de  revenir à 3-2 grâce à Gonzalez. Mais la Roma n'a pas tremblé longtemps puisque  Gervinho, en très net regain de forme, a inscrit son deuxième but (4-2, 90+2). "Je n'avais pas de doute sur le fait qu'une réaction arriverait  aujourd'hui. L'équipe a toujours montré qu'elle pouvait bien jouer. Maintenant  il faut montrer que l'on peut bien jouer tout un match, sans interruption,  pendant 95 minutes", a déclaré Garcia. La Roma remonte à la 4e place, à un point seulement de sa grande rivale la  Lazio, qui sans faire beaucoup de bruit s'est installée sur le podium après son  succès 1-0 devant Frosinone.

L'Inter au ralenti

Les Milanais ont eux repris provisoirement la place de leader, en attendant  le match de la Fiorentina en soirée contre l'Atalanta Bergame. Mais leur prestation sur le terrain de la Sampdoria Gênes ne valait pas  plus que le point qu'ils ont ramené (1-1). Peut-être même moins, si l'on en croit le truculent président de la "Samp"  Massimo Ferrero. "C'est un braquage à main armée. Mancini a dit qu'ils auraient mérité de  gagner? Mancini peut dire ce qu'il veut, mais on aurait dû gagner ce match  11-1". Mancini de son côté a proposé d'"envoyer des fleurs" à Joaquin Correa, le  milieu de terrain argentin de la Sampdoria, auteur d'un des ratés de l'année,  en envoyant le ballon à côté du but vide, alors qu'il était à trois mètres de  la ligne. Par ailleurs, Sassuolo, qui était la dernière équipe invaincue en Serie A,  est tombée à Empoli (1-0).

AFP