Carlos Tevez Juventus Turin
Carlos Tevez (Juventus Turin) | MARCO BERTORELLO / AFP

La Juventus démolit Parme

Publié le , modifié le

Les Bianconeri ont humilié les Parmesans (7-0), ce dimanche, à l'occasion d'une rencontre qui opposait le leader à la lanterne rouge se Série A (11ème journée). Morata, Tevez et Llorente ont chacun marqué un doublé.

7-0, fanny, Parme passe sous le baby. Ce dimanche, la Vieille Dame n'a pas fait dans le détail, offrant aux spectateurs du Juventus Stadium un véritable feu d'artifice. Mais elle a aussi, et surtout, réussit brillamment sa  révolution tactique. Au pays où la tactique est reine, la mutation de la défense du triple champion en titre, de trois à quatre hommes, fait la une de la presse sportive depuis cinq jours. Massimiliano Allegri a poursuivi son changement de cap, amorcé mardi contre l'Olympiakos Le Pirée (3-2), où il avait  abandonné le 3-5-2 pour le 4-4-2. Après la chute de la sainte défense à trois d'Antonio Conte, il a mis en place contre Parme son système en arbre de Noël, 4-3-2-1, trois milieux plus Carlos Tevez et Roberto Pereyra placés derrière une pointe, Fernando Llorente. Les doublés de Llorente et de Tevez, et la maîtrise de la Juve, laissent penser que ce système a de l'avenir.

Doublés de Llorente, Tevez et Morata

Retrouvant son meilleur niveau, l'Espagnol Llorente a été décisif pour la deuxième fois en cinq jours. Mardi, il avait provoqué un but contre son camp du gardien de l'Olympiakos (3-2). Il a cette fois ci ouvert le score après une frappe puissante de Paul Pogba repoussée par Antonio Mirante (23), puis marqué le but du 3-0 sur un centre de Stephan Lichtsteiner (36). Le Suisse est aussi en très grande forme, il a doublé la mise grâce sur un but d'avant-centre, un magnifique contrôle aérien suivi d'une frappe liftée qui a fait poteau-rentrant (29). Tevez lui a enfin marqué après six matches de mutisme. L'Argentin a signé le 4-0 sur une série de dribbles terminée par un grand pont (49), et le 5-0 comme Llorente, en reprenant un tir de Pogba trop fort pour Mirante (58). Tout sourit à Allegri, puisque même les jeunes entrants ont brillé, Alvaro Morata (22 ans) a signé le sixième but (76) sur une belle passe du Français Kingsley Coman (18 ans), et le septième sur un centre de Lichtsteiner (88).

Dans les autres matches de l'après-midi, la Lazio Rome a subi un coup d'arrêt à Empoli (2-1), après cinq succès et un nul, et laisse la troisième place à la Sampdoria Gênes, tenue en échec par l'AC Milan (2-2) samedi.

Jean Charbon