Arturo Vidal, le Chilien de la Juventus
Arturo Vidal, le Chilien de la Juventus | GABRIEL BOUYS / AFP

La Juve prête pour le Bayern

Publié le , modifié le

La Juventus a logiquement battu Pescara (2-1), le dernier, grâce à un doublé de Mirko Vucinic, et a conforté son avance en tête du Championnat d'Italie, samedi en match avancé de la 31e journée, tout en reposant ses cadres en vue du match contre le Bayern, mercredi. Opération parfaitement réussie. Non seulement la Juve prend 12 points d'avance sur Naples, qui reçoit le Genoa dimanche, et s'approche un peu plus du titre, mais elle a mis sur orbite Vucinic.

 Le Monténégrin, grippé et entré en jeu en fin de match en quart de finale  aller de Ligue des champions face au Bayern Munich (défaite 2-0) a acquis  rythme et confiance en signant un doublé. Il sera l'arme offensive pour tenter  de renverser la situation lors de la rencontre cruciale de mercredi au Juventus  Stadium. Il a d'abord marqué sur un penalty (72e) obtenu par Arturo Vidal, qui a  coûté un carton rouge à Giuseppe Rizzo, puis signé un but superbe en soliste  dans la défense de Pescara (78e).

La Juve a également laissé souffler Claudio Marchisio et Andrea Pirlo  tandis que Paul Pogba, le seul milieu de terrain qui doit jouer les deux  matches, Pescara et le retour contre le Bayern, mercredi, a encore été très  bon, même s'il est cette fois resté inefficace au tir, sa spécialité. La Juve a longtemps buté sur Ivan Pelizzoli, l'excellent gardien du  Delfino, brillant notamment sur une reprise d'Emanuele Giaccherini (44e) ou un  extérieur du gauche de Fabio Quagliarella (54e).

Même Gianluigi Buffon s'est reposé, laissant les buts à Marco Storari.  "Gigi", traité de "retraité" par Franz Beckenbauer, n'aurait sans doute rien pu  faire lui non plus sur la splendide lucarne opposée trouvée par Emmanuel  Cascione, d'une frappe de 25 m, pour la réduction du score de Pescara (83e). La seule mauvaise nouvelle pour la Juve est la sortie sur blessure de  Sebastian Giovinco au bout d'une demi-heure, visiblement touché au genou droit.  Il a été remplacé par Quagliarella. Nicolas Anelka, pressenti pour le poste de  titulaire, ne figurait pas sur le banc des remplaçants.

AFP