Alessandro Matri Juventus
Alessandro Matri (Juventus) | ALBERTO LINGRIA / AFP

La Juve gagne sans Anelka

Publié le , modifié le

La Juventus Turin s'est imposée au Chievo Verone lors de la 23e journée de la Serie A (1-2). Nicolas Anelka, fraîchement débarqué chez les Bianconeri, est resté sur le banc. Autre transfert à sensation du mercato hivernal, Mario Balotelli pourrait faire ses premiers pas avec l'AC Milan contre l'Udinese en soirée.

L'un est au crépuscule de sa carrière, l'autre est encore jeune mais c'est bien la même aura sulfureuse qui unit Nicolas et Mario Balotelli. Enfants terribles du football mondial, les deux attaquants sont venus redonner un peu de lustre à la Serie A, désertée par les stars depuis quelques années, lors du dernier mercarto.

Anelka, acheté comme renfort-pont afin de résoudre les problèmes offensifs de la  "Vieille Dame" en attendant la saison prochaine, devra patienter encore un peu avant de fouler les pelouses transalpines. La Juve, qui n'avait gagné qu'un seul de ses six derniers matches, Coupe et Serie A confondues, s'est en effet passée des services de l'ex-attaquant de Shanghai pour venir à bout du Chievo Verone (1-2). Grâce à ce succès, et des buts de Matri (10e) et Lichtsteiner (42e), "la vieille dame" compte toujours trois points d'avance sur le  Napoli et six points sur la Lazio avant le déplacement des Romains sur le  terrain du Genoa dimanche.

Milan surfe sur la crête

L'autre star du jour,  Mario Balotelli , est bien plus jeune qu'Anelka (22 ans contre 33), mais s'est éteint ces cinq derniers mois à Manchester City.  Mais "Super Mario" représente l'avenir de l'Italie et du Milan, rêvent déjà les  tifosi. Les "Rossoneri" sont la meilleure équipe du  championnat depuis 14 journées et sont revenus à 6 points de leur objectif, la  troisième place, qualificative pour les barrages de l'indispensable Ligue des champions. A ce titre, l'association entre Balotelli et les deux autres "crêtes milanaises" (Stephan El Shaarawy, Mbaye Niang) promet énormément. Attention toutefois à l'Udinese, qui a disputé, sans succès, ces  fameux barrages les deux dernières années et a trouvé sa vitesse de croisière  dans le sillage de son duo complémentaire Luis Muriel-Antonio Di Natale. Le  jeune fantaisiste colombien (21 ans) au service du vieux "Toto" buteur (35 ans)  ont marqué sept buts à eux deux en 2013.
   
   

Julien Lamotte