Juve équipe joie
La Juventus Turin sera difficile à battre cette saison | MARCO BERTORELLO / AFP

La Juve déjà en patronne

Publié le , modifié le

Deux victoires en deux matches, la Juventus Turin tourne à plein régime en ce début de saison. Samedi, les Turinois se sont imposés 1-0 sur la pelouse de la Lazio Rome grâce à Khedira (66e). Dans la soirée, Naples a dominé le Milan AC 4-2.

La Juventus n'aura peut-être pas besoin de cravacher pour obtenir son 33e scudetto. L'an dernier, la Vieille Dame avait raté son entame de championnat, l'obligeant à une course poursuite derrière Naples. Ce n'est qu'à la 25e journée que les Turinois se sont installés pour la première fois, et définitivement, sur le fauteuil de leader. Cette saison, malgré quelques difficultés dans le jeu, elle pointe déjà au sommet avec deux succès en autant de matches. Cette rencontre s'est déroulée dans un contexte spécial puisque c'était la première depuis le séisme qui a fait près de 300 morts mercredi dans le centre du pays.

Après une minute d'applaudissements en hommage aux victimes, la Lazio a tenté de contrôler les Biancioneri en jouant très haut avec son 3-4-3. Une tactique payante même si elle n'a pas produite beaucoup d'occasion. Le score était de 0-0 à la pause. Par la suite, le quintuple champion d'Italie en titre a accéléré et nettement dominé les débats. Alors que Gonzalo Higuain, encore trop juste pour débuter, venait de faire son entrée, c'est Khedira qui marquait le but de la victoire, bien servi par Dybala (66e).

Déjà buteur lors de la première journée, le milieu de terrain allemand est l'un des piliers du solide début de saison de la Juve, qui la semaine dernière avait dominé la Fiorentina (2-1). Alors que Higuain est encore à court de forme et que Pjanic n'a toujours pas joué une minute, la Juventus est déjà lancée et la richesse de son effectif, qui lui permet d'aligner Benatia quand Bonucci est absent, a de quoi effrayer ses adversaires.

Si la Juve doit regarder derrière, elle devra sûrement surveiller Naples, son dauphin de la saison dernière. Le Napoli s'est remis du départ de Gonzalo Higuain et n'a fait qu'une bouchée de Milan 4-2. Une réaction était attendue après le nul initial face à Pescara (2-2). Elle est arrivée samedi au terme d'un match plutôt réussi où le Polonais Milik a inscrit un doublé. Les Lombards ont terminé à neuf après les cartons rouges de Kucka et Niang. Six buts encaissés et deux joueurs expulsés en deux matches: Vincenzo Montella et le Milan ont beaucoup de travail.

Xavier Richard @littletwitman