La Juve arrache le nul à Naples

La Juve arrache le nul à Naples

Publié le , modifié le

La Juventus de Turin a conservé dans la douleur son invincibilité en ramenant le match nul de Naples (3-3), dans une rencontre à rebondissements où elle a, par deux fois, été menée de deux buts (2-0 puis 3-1), mardi soir dans un match en retard de la 11e journée. Après ce match initialement prévu début novembre, mais reporté à cause des intempéries, la Juventus (26 points) compte deux points d'avance sur ses dauphins, l'AC Milan et l'Udinese (24 pts).

Naples gagne une place (6e), revenant à hauteur de Catane et de l'AS Rome (17 pts). Le Napoli a largement dominé la première période avant que la Juve, apathique en défense, ne se réveille en début de seconde période. Intenable en première période, la triplette offensive napolitaine Hamsik-Pandev-Lavezzi mettait au supplice la défense turinoise. Hamsik manquait un penalty à retirer, obtenu par Lavezzi (15e), avant de se racheter en ouvrant la marque de la tête sur un ballon mal dégagé par la défense piémontaise (1-0, 23e). Sur un nouveau mauvais dégagement, Pandev héritait du ballon aux six mètres et trompait Buffon (2-0, 40e). 

Et Naples a craqué...

Au retour des vestiaires, la Juve reprenait ses esprits. Matri reprenait du droit un caviar de Vidal pour réduire le score (2-1, 48e). Mais Naples profitait de la passivité défensive de Turin pour inscrire un troisième but par Pandev, qui contrôlait, jonglait et se retournait sans être attaqué (3-1, 68e). Le Macédonien réalisait le doublé, lui qui ne devait sa titularisation qu'au forfait de dernière minute d'Edinson Cavani.

Loin de se décourager, malgré trois buts encaissés pour la première fois cette saison en Serie A, les hommes de l'entraîneur Antonio Conte, continuaient de pousser et la défense napolitaine craquait. Quatre minutes après le deuxième but de Pandev, Estigarribia ripostait pour la Juve, trompant De Sanctis de près (3-2, 72e). Et Pepe, qui avait déjà donné la victoire à la Vieille Dame samedi contre la Lazio (1-0), se lançait dans un slalom de 50 m , agrémenté d'un contre chanceux, pour finalement inscrire le but égalisateur sur une frappe du pied droit (3-3, 79e).

Grégory Jouin @GregoryJouin