El Shaarawy AS Roma
El Shaarawy, intenable avec l'AS Roma | FILIPPO MONTEFORTE / AFP

La bonne opération de la Roma

Publié le , modifié le

L'AS Rome a nettement remporté face à la Fiorentina (4-1) un match crucial dans l'optique de la qualification pour la Ligue des Champions et s'est même rapprochée de Naples et de la deuxième place.

Et si la Roma pouvait finalement rêver en grand ? Avec cette septième victoire consécutive, les joueurs de Luciano Spalletti consolident leur troisième place, synonyme de barrage en C1, rejetant la Fiorentina à trois longueurs, plus l'avantage dans les confrontations directes (deux victoires). Et ils reviennent à deux points seulement de Naples, qui doit encore jouer samedi face au Chievo Vérone (10e) son match de la 28e journée. Or, la dynamique du Napoli n'est vraiment pas la même que celle de la Roma, avec cinq matches d'affilée sans succès (Europa League comprise). Vendredi, la Roma a en tous cas confirmé son excellente forme actuelle. Spalletti a redonné confiance à son groupe, dont la tête va mieux. Mais les jambes aussi sont plus légères et la Fiorentina, naufragée dans des proportions assez inattendues, a vu déferler sur elle des vagues incessantes.

El Shaarawy revit

Les trois attaquants choisis par Spalletti - Salah, El Shaarawy et Perotti - se sont régalés, finissant tous buteur et passeur décisif. Salah s'est particulièrement illustré avec un doublé et compte désormais 11 buts en Serie A cette saison. El Shaarawy, qui n'était plus le bienvenu à Monaco, en est lui à cinq buts et deux passes décisives depuis son arrivée en janvier. Menée 3-0 à la 38e minute, la Fiorentina n'a réagi que sur un penalty provoqué par Digne pour une faute sur Tello et transformé par Ilicic (45+3). La Viola a souffert de deux blessures importantes avant la pause, celles de Borja Valero et Vecino, mais l'équipe de Paulo Sousa, admirable la semaine dernière contre Naples (1-1), a déçu. Le score aurait d'ailleurs pu être plus lourd, les Florentins étant sauvés deux fois par le poteau, sur une frappe de Perotti en première période et un coup franc de Totti dans le temps additionnel. Lors de la fin de cette 28e journée, la Juventus Turin, leader, se déplacera dimanche à Bergame face à l'Atalanta.

AFP