aurelio de laurentiis
Aurelio de Larentiis, président de Naples, fait partie des dirigeants italiens visés par une enquête pour fraude fiscale. | AFP

Italie : plusieurs clubs et joueurs accusés de fraude fiscale

Publié le , modifié le

La justice italienne a plusieurs clubs de Serie A et Serie B dans le viseur pour une affaire de fraude fiscale et de falsifications de comptes. Des joueurs, dont l'ancien napolitain aujourd'hui au PSG Ezekiel Lavezzi, sont également concernés.

Plusieurs dizaines de responsables de clubs de 1re et 2e divisions italiennes, dont des présidents de clubs de Serie A, sont visés par la justice italienne dans le cadre d'une enquête pour évasion  fiscale et falsification de comptes, annoncent mardi plusieurs médias  transalpins.

Selon Sky sport et la Gazzetta dello Sport, une enquête a été ouverte par le parquet de Naples pour évasion fiscale et falsification de comptes, et la Gazzetta prétend que "des actifs, d'une valeur de quelque 12 millions d'euros",  ont été saisis.

Aurelio de Laurentiis et Claudio Lotito, présidents respectivement de Naples et de la Lazio Rome, Adriano Galliani, vice-président de l'AC Milan, ou encore l'entraîneur argentin de Modène (2e division) Hernan Crespo, sont parmi les 64 personnes impliquées dans le cadre de cette enquête.

Le joueur argentin du Paris SG Ezequiel Lavezzi est également concerné. Toujours selon les médias italiens, la brigade financière italienne a procédé tôt mardi à une série de perquisitions dans le cadre de cette enquête.

AFP