Ronaldo

Italie: Pas de vainqueur dans le Derby d'Italie, la Roma remonte

Publié le , modifié le

Un point pour l'Inter Milan et la Juventus Turin et 600 buts pour Cristiano Ronaldo: le Derby d'Italie s'est terminé samedi à San Siro sur un match nul 1-1 qui fragilise un peu la troisième place des nerazzurri, désormais dans le viseur de quelques poursuivants dont l'AS Rome, vainqueur de Cagliari.

Les Milanais ont accueilli la Juve avec un tifo spectaculaire et sarcastique: un vaste "Game Over" au-dessus du trophée de la Ligue des Champions. "Oops, you dit again", pouvait-on lire sur la banderole déployée en bas de tribune, rappelant aux Turinois leur nouvel échec en C1. En championnat d'Italie en revanche, la Juventus a déjà gagné et fêté la semaine dernière son huitième scudetto consécutif. Et cela s'est un peu senti samedi à San Siro, avec une première période nettement à l'avantage de l'Inter face à des Turinois loin d'être à 100%.

Les Milanais ont ainsi logiquement et joliment ouvert la marque sur une fantastique volée de Nainggolan de plus de 25 mètres légèrement à droite (7e). Les joueurs de Luciano Spalletti ont eu plusieurs occasions de faire le break dans un Derby d'Italie animé et de bon niveau mais, petit à petit, la Juventus est revenue dans le match.

Et au bout d'un beau une-deux avec Pjanic, Cristiano Ronaldo a logiquement égalisé (1-1) d'une frappe sèche du gauche, inscrivant au passage le 600e but en club de son incroyable carrière. Le Portugais a marqué cinq fois avec le Sporting Portugal, 118 fois avec Manchester United, 450 fois avec le Real Madrid et déjà 27 fois avec la Juve. Au bout du compte, ce résultat nul est de peu d'importance pour la Juventus, dont la fin de saison est privée d'enjeux.

Ranieri à l'aéroport

Pour l'Inter en revanche, il n'est pas complètement satisfaisant et la participation à la prochaine Ligue des Champions n'est pas encore complètement garantie. Les Milanais sont toujours 3e, à cinq points de Naples, qui jouera dimanche à Frosinone. Surtout, l'Inter doit vérifier ses rétroviseurs.

Car l'AS Rome (4e) n'est qu'à quatre longueurs et l'AC Milan (5e) et l'Atalanta Bergame (6e) peuvent revenir à trois points en cas de succès, respectivement sur le terrain du Torino dimanche et contre l'Udinese lundi. En attendant ces deux matches, la Roma a donc fait une belle opération en battant nettement Cagliari 3-0 et reste en course pour la très disputée 4e place, la dernière à offrir un billet pour la Ligue des Champions.

Face aux Sardes, la Louve a d'entrée pris les affaires en main: son défenseur argentin Fazio a ouvert le score de la tête après seulement cinq minutes de jeu sur un corner mal renvoyé par la défense adverse. Dans la foulée, l'ancien Parisien Pastore, de retour dans le onze de départ pour la première fois depuis trois mois, a inscrit le but du break. Servi face au but par Justin Kluivert -le fils de Patrick-, le meneur de jeu argentin a enroulé le ballon dans le petit filet hors de portée du gardien sarde (8e) et signé son troisième but en championnat.

Et le dernier mot est revenu au latéral serbe de la Roma Kolarov pour le but du 3-0, en toute fin de rencontre. Satisfait d'avoir vu "le plus beau match depuis (son) arrivée", l'entraîneur romain Claudio Ranieri a ensuite réagi aux rumeurs annonçant une possible arrivée d'Antonio Conte à sa place la saison prochaine. "Si Antonio vient, je serai super heureux. J'irai même le chercher à l'aéroport", a déclaré Ranieri, qui n'a signé qu'un contrat de trois mois jusqu'à la fin de saison.

AFP