Moise Kean
Moise Kean | AFP

Serie A: Kean amène la Juventus à un pas du titre

Publié le , modifié le

Le phénomène Moise Kean a encore frappé ! En pleine réussite actuellement, le jeune attaquant italien a offert samedi à la Juventus Turin une victoire 2-1 face à l'AC Milan qui amène la Vieille Dame à un pas d'un huitième titre consécutif.

C'est comme si c'était fait. Si Naples s'incline dimanche à domicile face au Genoa, le titre sera officiellement turinois, dès la 31e journée. Et même s'ils gagnent ou font match nul, les hommes de Carlo Ancelotti n'auront fait qu'allonger un peu le temps. Une seule victoire d'ici la fin de saison suffira en effet aux Bianconeri pour décrocher un 35e Scudetto.

Le succès de samedi face à Milan n'a pas été simple, pourtant, et il porte la marque du jeune Moise Kean. Après son but mardi à Cagliari, l'avant-centre italien avait été la cible de cris racistes et l'affaire a beaucoup fait parler cette semaine en Italie et ailleurs. Mais elle n'a pas enlevé à Kean son instinct de buteur et sa réussite actuelle. Entré en jeu à la 65e minute, alors que le score était de 1-1, il a trompé Reina sans trembler d'un tir croisé après un service parfait de Pjanic (2-1, 82e). 

Jusque-là, les Milanais avaient été à la hauteur, notamment lors de la première période, nettement dominée face à des Turinois qui pensaient peut-être déjà à Amsterdam et au quart de finale aller qui les attend mercredi contre l'Ajax. Avec de nombreux cadres assis sur le banc au coup d'envoi (Matuidi, Pjanic, Chiellini...), en plus du grand absent Cristiano Ronaldo, la Juve a subi jusqu'au but de Piatek, inscrit à la 40e minute après une erreur de Bonucci.

Après ce but, les Turinois ont commencé à accélérer et sont revenus au score grâce à un penalty obtenu et transformé par Dybala (60e). Ensuite, Kean est entré en scène. A 20h30, l'AS Rome (8e) peut malgré ses difficultés actuelles revenir à un point de l'AC Milan et de sa 4e place qualificative pour la Ligue des Champions en cas de victoire sur la pelouse de la Sampdoria Gênes. 

AFP