Romelu Lukaku et Chris Smalling.
Romelu Lukaku et Chris Smalling. | Miguel MEDINA / AFP

Italie : Après la polémique, l'Inter et l'AS Rome se quittent dos à dos

Publié le , modifié le

Après la polémique qui a suivi la Une du Corriere dello Sport pour annoncer le match jeudi, l'Inter Milan et l'AS Rome se sont neutralisés vendredi pour le compte de la 15e journée de Serie A (0-0). L'Inter, leader avant ce match, n'a plus que deux points d'avance sur la Juventus Turin en tête du championnat, et laisse l'opportunité aux Piémontais de reprendre la tête en cas de victoire face à la Lazio Rome samedi (20h45). Les Romains restent au pied du podium.

Après la polémique nauséabonde crée par le Corriere dello Sport et son "Black Friday", le terrain a repris ses droits vendredi en Serie A. Ni Romelu Lukaku (Inter Milan), ni Chris Smalling (AS Rome), présents sur la Une du quotidien transalpin jeudi, n'ont marqué, mais ils ont chacun été titulaires dans un match attendu entre le leader et le 5e de Serie A. 

Alors qu'ils auront un rendez-vous décisif mardi contre Barcelone en Ligue des champions, les Milanais ont manqué d'un peu de souffle face à des Romains remarquablement organisés.

L'Inter a aussi souffert de nombreuses absences au milieu de terrain (Sensi, Barella, Gagliardini), mais les giallorossi eux aussi étaient diminués, avec le forfait de dernière minute du gardien Pau Lopez et l'état fiévreux d'Edin Dzeko, qui n'a pu jouer que les 25 dernières minutes.

Malgré l'absence de son avant-centre, remplacé au coup d'envoi par le milieu Nicolo Zaniolo, la Roma a pris le meilleur départ avec 25 minutes de domination. Mais les meilleures occasions ont été milanaises, la plupart intervenant après de grossières erreurs romaines.

Après un cadeau de Jordan Veretout, Antonio Mirante a ainsi sorti le tir de Romelu Lukaku (7e). Puis c'est le gardien romain qui a lui-même permis à Marcelo Brozovic d'être dangereux à son tour (43e).

L'Inter muet pour la première fois

Globalement maladroites (seulement quatre tirs cadrés dans le match, deux pour chaque équipe), les deux formations étaient d'abord venues à San Siro pour ne pas perdre. Une entreprise que réussit à merveille cette saison l'Inter version Antonio Conte : depuis leur défaite en championnat le 6 octobre dernier face à la Juventus (1-2, leur seule défaite de la saison), les Lombards n'ont plus perdu en championnat, et en sont désormais à huit rencontres de suite sans défaite.

L'AS Rome a néanmoins réussi une prouesse vendredi soir : empêcher les Nerazzurri de marquer pour le première fois en 20 matches cette saison. Les coéquipiers de Veretout, privés de Javier Pastore, Davide Zappacosta, signent sans doute pour prendre un point à l'extérieur face à cet Inter-là. Avec 29 points, ils restent en embuscade pour le podium avec un point de retard sur la Lazio Rome, troisième et qui affronte la Juve samedi.

Pour l'Inter, ce nul pourrait devenir une mauvaise affaire en cas de victoire des Piémontais samedi : les hommes Maurizio Sarri reprendraient la tête du championnat, un point devant les Interistes.

Avec AFP.